Pose fenêtre : guide, comparatif et prix (2022)

Que ce soit pour poser une porte-fenêtre PVC en rénovation ou installer une fenêtre dans un mur en construction, la pose de fenêtre est un geste très technique. Heureusement, les matériaux des huisseries modernes permettent aux bricoleurs un peu avertis de poser soi-même une fenêtre ou porte-fenêtre.

Grâce à notre guide technique, découvrez la pose de porte-fenêtre tuto pour réussir à poser une fenêtre PVC en tunnel ou encore mener à bien votre pose de fenêtre en applique. Matériel, outillage et étapes d’installation : c’est par ici.

Les règles de la pose de fenêtres

Vérifiez et revérifiez les mesures

L’équerrage et le niveau sont cruciaux : prenez le temps de vérifier que votre fenêtre est d’aplomb.

On démonte toujours l’ouvrant du châssis (ou cadre) pour poser une fenêtre. L’ouvrant (les vantaux) sera fixé et ajusté dans un second temps.

Attendez toujours le denier moment pour retirer le film de protection sur le vitrage.

Choisissez une mousse expansive de qualité et pulvérisez doucement. Un scellant bas de gamme peut occasionner des défauts d’installation.

Ne forcez jamais pour faire entrer le cadre : s’il faut forcer plus que nécessaire, c’est que les mesures sont mal prises. Si quelques millimètres peuvent être rattrapés dans le dormant, ce ne sera pas le cas de quelques centimètres, a fortiori en hauteur !

Quelles sont les démarches administratives pour changer sa fenêtre ?

Le changement de matériaux de fenêtres ou portes ne vous oblige pas à faire de démarche, mais les changements suivants doivent faire l’objet d’une notification au service d’urbanisme de votre commune :

  • changement de couleur
  • changement de dimensions
  • création de nouvelles ouvertures
  • changement de fonction (par exemple une fenêtre transformée en porte)
  • changement de fenêtres ou portes sur un bâtiment classé
  • changement de fenêtres en zone protégée

Il vous faudra utiliser le formulaire de déclaration préalable de travaux (Cerfa n° 13703*07).

Si votre logement fait partie d’un lotissement ou d’une copropriété, vous devrez impérativement respecter le cahier des charges du lotissement et/ou obtenir l’accord de vos copropriétaires (syndic) avant de procéder à n’importe quels travaux impactant l’aspect extérieur de votre habitation.

Comment bien prendre les mesures d’une fenêtre pour la changer ?

On le dit et le répète, mais la prise des cotes est l’opération la plus délicate de l’installation de fenêtres ou portes. Un demi-centimètre peut faire toute la différence entre une pose qui se déroule bien et une fenêtre à refaire.
De règle générale, voici comment prendre les mesures d’une fenêtre :

  • on mesure la hauteur d’une traverse à l’autre du dormant
  • on mesure la largeur d’un montant à l’autre
  • on mesure l’épaisseur hors tout du dormant.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, votre artisan vous proposera de venir gratuitement sur place prendre les mesures. Cela fait partie de sa prestation de remplacement de fenêtre.

Gardez ceci en tête : si c’est vous qui vous trompez dans les mesures, le remplacement se fera à vos frais. Si c’est l’artisan, c’est lui qui absorbera le surcoût.

Selon le type de pose que vous aurez choisi, la prise des mesures de fenêtres varie :

Pose de fenêtre en applique :
Il faut mesurer l’ouverture en tenant compte des finitions, c’est-à-dire après que celles-ci aient été réalisées (bardage, crépi, isolation…)
Le dormant va correspondre à l’épaisseur de votre revêtement intérieur/extérieur.

Pose de fenêtre en tunnel :
Il faut mesurer l’ouverture sans prendre en compte la finition extérieure et intégrer un « jeu » automatiquement déduit lors de la fabrication (en général 10 mm en largeur et 5 mm en hauteur) pour permettre aux fenêtres de s’intégrer dans les trous sans forcer et ajouter un joint d’étanchéité.

Pose de fenêtre en feuillure :
Le dormant est intégré au mur, il faut donc vous reporter aux encoches prévues initialement dans la maçonnerie en pierre (on trouve ce genre de pose dans les vieilles bâtisses).

On mesure toujours à l’extérieur des feuillures.

Que faire si ma fenêtre ne correspond pas aux dimensions du trou dans mon mur ?

Tout dépendra de la différence, et du matériau de vos fenêtres…

  • Si les feuillures sont plus larges que le dormant, le problème est plus facile à régler : vous pouvez combler l’espace avec de la mousse polyuréthane expansive ou du ciment prompt.
  • Si c’est le dormant qui est plus profond que les feuillures, vous aurez la possibilité de compenser en ajoutant des plaques de plâtre côté intérieur pour aligner avec le mur.
  • Si vos murs ne sont pas réguliers (vieux murs en pierre, etc.), il est conseillé de prendre à chaque fois 3 mesures (horizontales et verticales) à des points distincts, et de garder la plus petite cote.

L’équerrage est un autre point sensible pour lequel vous devrez parfois faire une reprise de maçonnerie : laissez toujours bien sécher vos reprises en béton ou avant de poser vos fenêtres !

Quel type de pose de fenêtre choisir ?

types-pose-fenetre

Comment installer un châssis de fenêtre ? La pose d’une fenêtre en PVC, la pose d’une fenêtre en bois, la pose d’une fenêtre en aluminium et même la pose d’une porte ou d’une baie vitrée on cela en commun : la pose du châssis.

L’huisserie est la partie la plus complexe et lourde à poser. 

Vient ensuite l’ouvrant (la fenêtre à proprement parler avec son vitrage), que ce soit les vantaux ou les rails.

Le type de pose que vous choisirez dépendra de l’architecture de votre logement et de l’existant, mais également de la forme de votre fenêtre, porte ou porte-fenêtre.

Comparatif des différents types de pose

 

Pose en applique

Pose en tunnel

Pose en feuillure

Pose en rénovation

Description

La fenêtre est posée en façade, et repose sur l’appui de fenêtre.
On parle aussi de pose en neuf.

La pose typique de maisons en pierre et des constructions neuves pour pose de fenêtre sur ossature bois.
La menuiserie est posée dans l’épaisseur du mur.

La pose sur maisons anciennes, qui nécessite de déposer la fenêtre existante pour la remplacer.
La pose se fait sur des encoches placées dans la maçonnerie.

La pose qui se fait dans les maisons habitées et qui limite le plus la durée des travaux.
Elle consiste à fixer une fenêtre complète sur le cadre de bois existant (s’il est sain) et suppose donc de légèrement diminuer la surface vitrée. On peut aussi faire une dépose totale des anciennes menuiseries.

Convient à...

Neuf
Ancien (Rénovation)

Neuf
Ancien (Rénovation)

Ancien (Rénovation)

Ancien (Rénovation)

Points particuliers

La planéité du support doit être régularisée avec un enduit.
Aucun écart en hauteur ou en largeur ne doit dépasser 10 mm.
Un appui de fenêtre est obligatoire.

Pour cette pose tunnel, il faut que le mur soit suffisamment épais pour pouvoir glisser le dormant à l’intérieur de la maçonnerie.
La dépose de l’ancien est donc plus minutieuse.
Cette pose suppose d’ajouter un isolant.

La feuillure est une entaille pratiquée dans toute la longueur de l’arête, et destinée à recevoir la traverse basse du dormant.
Il s’agit ici d’encastrer la pose de fenêtre PVC en feuillure dans le bâti, au fond de la feuillure, sur des murs plutôt épais.
Il est important de déposer intégralement l’ancien dormant.

La nouvelle fenêtre est posée sur le dormant existant, habillé spécifiquement intérieur et extérieur.
Le but principal de la rénovation d’une fenêtre est une amélioration des performances thermiques. Il est possible d’ajouter des matériaux isolants.
Dépose totale ou dépose partielle.

Avantages

Limite le risque de ponts thermiques.
Excellente isolation et étanchéité.
Plus grande surface de vitrage.
Finition de qualités.
Conforme à la DTU 36.5.

Rapide.
Aucune déperdition thermique été comme hiver.
Meilleure isolation sonore.
Sécurité améliorée (anti intrusion).
Esthétique.

Excellente étanchéité.
Compatible avec une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.
Finitions parfaites.
Aucune perte de luminosité.
Se pose par l’intérieur ou par l’extérieur.
Compatible avec la pose de volets roulants.

Préparation simplifiée (dépose partielle).
Pose rapide.
Préserve le revêtement et les murs intérieurs.

Inconvénients

Réservée à l’isolation par l’intérieur.

Manque de luminosité.
Entretien plus important.
Moins bonne longévité.
Plus sensible à la pluie.

Fenêtre obligatoirement sur mesure.
Si la feuillure doit être agrandie, il faudra faire intervenir un maçon.

Dépend de l’état du bâti existant. Possible uniquement si le bâti est sain et sec.
Réduit la surface vitrée et les apports de lumière.

Difficulté

Comment poser une fenêtre...

Comment poser une fenêtre en applique ?

Assembler les tapées d’isolation sur le côté extérieur du dormant
Fixer les pattes de fixation sur les montants et sur la traverse haute du dormant.
Faire l’étanchéité sur l’appui avec un joint en mousse.
Marquer les emplacements des équerres sur le mur et procéder aux percements et au chevillage.
Visser les équerres dans les chevilles.

Comment poser une fenêtre en tunnel ?

Retirez soigneusement l’existant et vérifiez l’état de la maçonnerie.
Réaliser l’étanchéité en posant une bande de mousse autour de la menuiserie et sur l’appui. 
Positionnez le dormant dans le mur.
Calez les niveaux et les diagonales. Percez au perforateur et fixez les chevilles dans le mur avant de visser : attention à ne pas percer la traverse basse.
Appliquez un joint de mousse et un mastic entre le dormant et la maçonnerie, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Comment poser une fenêtre en feuillure ?

Déposer l’ancienne fenêtre et dégager la feuillure
Nettoyer et brosser la feuillure
Poser un joint pré comprimé le long de l’appui
Poser des cales d’assise
Cheviller les habillages une fois l’aplomb vérifié.
Jointer et étanchéifier une fois les vantaux posés.

Comment poser une fenêtre en rénovation ?

Préparer l’ancien dormant (si celui-ci est conservé) en retirant les différents éléments de quincaillerie.
Poncer et nettoyer les surfaces.
Installer des joints en silicone pré comprimés sur le cadre et la nouvelle fenêtre.
Poser et fixer le dormant de rénovation.
Tester et régler l’alignement.
Doubler l’étanchéité avec un joint extérieur.

Peut-on installer une nouvelle fenêtre et garder l'ancien dormant ?

Lorsque vous installez une fenêtre en rénovation, vous pouvez remplacer l’ancien dormant ou le garder.
Si vous optez pour le garder, pensez à bien le décaper à la brosse et rectifiez ensuite à la meuleuse ou avec un remplissage au mortier prompt les défauts de la feuillure. Au besoin, traitez le dormant en bois avec un fongicide saturateur.

Qu’est-ce que la pose clair de jour ?

Le clair de jour, clair de vitrage ou clair de vue est la partie vitrée d’une fenêtre ou porte-fenêtre. C’est par là que passe la lumière naturelle.
Plus le besoin de luminosité et de chaleur est grand, plus le clair de jour doit être important.

Une pose en clair de jour consiste donc à déposer intégralement l’ancienne fenêtre et agrandir l’ouverture dans le mur pour augmenter la surface vitrée. L’épaisseur des profilés sera réduite au maximum, comme le nombre de vantaux.

C’est ainsi que de nombreuses fenêtres sont transformées en baies vitrées et portes en portes-fenêtres.

Comment poser une fenêtre en applique avec tapée d’isolation ?

Une tapée de fenêtre, ou fourrure de fenêtre, est un élément permettant de donner une meilleure protection thermique à votre fenêtre, en plus des profilés des isolants intégrés. Elle permet précisément de mieux isoler le dormant de la fenêtre, en augmentant l’épaisseur du cadre à l’extérieur.

Une tapée isole la menuiserie, neuve ou ancienne. La tapée de fenêtre doit être parfaitement fixée pour éviter les ponts thermiques.
Il existe des tapées de fenêtre en PVC, aluminium ou bois, dont les performances thermiques et le rendu esthétique varient en fonction du matériau et de la qualité.

Pour fixer une tapée sur le dormant extérieur de votre nouvelle fenêtre, mettez-la en contact avec les rainures, puis encollez et fixez avec des vis à droite et à gauche du dormant. Une bande auto-adhésive expansive peut être ajoutée autour du cadre.

Est-ce obligatoire d’installer une tablette de fenêtre ?

Oui. L’appui de fenêtre, tablette de fenêtre ou rejingot de fenêtre rend l’écoulement des eaux de pluie optimale et a donc une grande importance pour l’étanchéité du bâtiment. Il empêche notamment les infiltrations d’eau sous la fenêtre.

Située en partie basse extérieure d’une fenêtre, la tablette ou bavette de fenêtre est un élément en béton ou pierre, avec ou sans oreilles. Elle favorise le ruissellement des eaux de pluie qui s’écoulent du vitrage.

Elle se pose en applique conformément au DTU 36.5 et le DTU 20.1 :

  • pente d’un minimum de 3 % vers l’extérieur
  • joint de silicone entre l’appui de fenêtre et la traverse basse
  • au minimum 2 mm en dessous de la partie basse des trous dédiés aux eaux de drainage
  • doit être démontable de manière indépendante
  • la pose s’effectue après la réalisation des calfeutrages
  • doit pouvoir supporter le poids des habitants sans atténuer son efficacité.


Il est possible de ne pas poser un rejingot en haut de votre tablette de fenêtre, mais dans ce cas votre appui de fenêtre ou tablette devra recouvrir toute l’épaisseur du mur.

Comment installer une porte-fenêtre ?

La pose d’une porte ne diffère pas beaucoup de la pose d’une fenêtre.

Le DTU 36.5 s’applique, en neuf ou en rénovation, sur les fenêtres, portes-fenêtres, blocs-baies, ensembles menuisés et portes extérieures, quel que soit le matériau (acier, aluminium, bois, PVC, mixte). Il définit le cadre légal de la pose de menuiseries.

Tous les conseils et étapes de pose de la fenêtre s’appliquent donc également à la pose de portes ou portes-fenêtres.

Comment remplacer une fenêtre par une porte-fenêtre ?

Remplacer une fenêtre par une porte-fenêtre permet de gagner en luminosité et de créer un nouvel accès vers l’extérieur, voire une issue de secours.

  • Bien entendu il va falloir commencer par la Déclaration de travaux, puisque vous modifiez l’usage de l’ouverture
  • Ensuite vous devrez agrandir l’ouverture : attention, c’est un mur porteur. Vous devrez poser un linteau de porte ad hoc. Si cet aspect du gros œuvre vous effraie, contactez un maçon ou un architecte pour prendre conseil sur les normes
  • Commencez par démolir l’appui et l’allège (partie pleine de la fenêtre), pour agrandir le trou
  • Pensez à installer une contre-cloison isolante  côté » intérieur, si ce n’est pas déjà fait
  • Vous devrez reprendre le seuil maçonné avec un coffrage béton, en plus du linteau, et si besoin ajouter un seuil de porte avec une évacuation pluviale au sol
  • Reprenez le cadre si besoin au mortier prompt, mais laissez un peu de jeu pour le châssis
  • Prévoyez des fixations à double filetage régulières, sur au moins 15 cm de profondeur
  • Talochez l’encadrement en façade après avant de poser le joint.

VIDÉO : Comment poser une fenêtre de toit ?

Peut-on remplacer une fenêtre par des briques de verre ?

La paroi en brique de verres en emplacement de fenêtre peut devenir une alternative intéressante :

  • aux fenêtres fixes
  • aux fenêtres « intérieures » (parois vitrées)
  • aux fenêtres de garage
  • et globalement à toutes les fenêtres qui ne sont pas utilisées pour l’accès ou pour l’aération.

Vous trouverez une large gamme de briques de verre, décoratives et en couleur ou à effets opaques, ou totalement transparentes. La brique de verre se trouve en différents formats et épaisseurs, pas seulement en pavés carrés.

Évidemment, le propre de la paroi en brique de verres est de garder la luminosité apportée par la fenêtre, mais contrairement à cette dernière vous ne pourrez pas l’ouvrir. En revanche elle sera également beaucoup plus sécuritaire qu’une fenêtre de garage ou de cave par exemple, étant scellée et armée.

Très utilisée dans les salles de bain et parois de douches, elle est également étanche (attention toutefois au maçonnage).

Vous avez  la possibilité d’installer dans votre paroi en briques de verre des briques d’aération qui s’ouvrent à la manière d’une lucarne ou d’un soufflet.

Pour remplacer une fenêtre donnant sur l’extérieur par une paroi en briques de verre, pensez d’abord à consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour savoir si votre commune l’autorise.

Vérifiez également que votre mur supportera le poids ( environ 110 kg pour 1 m2).

Comment régler l’ouverture d’une fenêtre  ?

Le réglage de votre fenêtre ou de votre porte nouvellement posée n’est pas une étape à prendre à la légère. Il est important de vérifier que la fenêtre s’ouvre et se ferme correctement. C’est-à-dire qu’elle remplira bien son rôle isolant, que la fermeture sera étanche et que les vantaux ne risquent pas de travailler ou le vitrage de se fendre.

Pour cela, travaillez lors de la pose avec une équerre et un niveau à bulle à chaque étape. Et assurez-vous que la finition intérieure et extérieure prévue ne posera pas de problème (débordement des dormants, épaisseur du châssis, position de la poignée…)

Les 4 critères fondamentaux à vérifier sont :

  • le positionnement diagonal du vantail (l’angle doit être de 45 degrés)
  • le positionnement latéral parallèle au sol et au plafond
  • le positionnement parallèle en hauteur
  • l’ajustement de la pression de la poignée.

Vérifiez et corrigez au besoin les points suivants :

  • s’il y a des infiltrations d’air ou courants d’air autour de la fenêtre ou de la porte et si oui, réajustez les joints ou bouchez les trous
  • si le mécanisme d’ouverture/fermeture fait du bruit : ce n’est pas normal. Le mécanisme ne doit pas « forcer » ni être difficile. Graissez les points au besoin, et vérifiez que les fixations soient stables
  • vérifiez l’équerrage : s’il y a plus de 2 mm d’écart entre le seuil et les coins gauche et droit de fenêtre, elle n’est pas de niveau !
  • votre fenêtre doit toujours être très légèrement penchée vers l’extérieur (5 degrés environ) afin de faciliter la pente d’écoulement de l’eau de pluie.

Comment régler une fenêtre oscillo-battante ?

Pour régler l’angle d’ouverture de votre fenêtre oscillo battante, il suffit de visser/dévisser le bras (palier à cisaillement et support d’angle).

  1. Mesurez l’écart entre le vantail et le cadre dans les coins opposés
  2. Accédez à la vis de serrage du palier à cisaillement, généralement cachée sous un cache en PVC
  3. Tournez la vis de réglage dans le sens horaire pour lever le vantail, puis dans le sens antihoraire pour le baisser
  4. Tournez la vis du support d’angle et celle du palier de cisaillement l’une après l’autre pour régler le vantail latéralement
  5. Tournez la vis du support d’appui dans le sens antihoraire pour baisser le vantail, ou dans le sens horaire pour le monter.

Si une fenêtre « force » trop, il faut régler la pression d’appui sur la fenêtre au moment d’installer une fenêtre oscillo-battante.

  1. Repérez les tenons de fermeture de la fenêtre du côté de la poignée
  2. Tournez-les dans un sens horaire ou antihoraire pour élever ou baisser la pression du vantail sur le cadre.

Quel est le bon sens d’ouverture d’une fenêtre ?

La réponse est : toujours vers l’intérieur, c’est à dire vers soi ! Il faut que la poignée de fenêtre reste accessible à une longueur de bras.

Les poignées de fenêtres et de portes sont traditionnellement posées à gauche s’il n’y a qu’un vantail/ouvrant, et au milieu s’il y en a deux.

Quant au sens d’ouverture d’une fenêtre coulissante ou d’une baie vitrée, c’est une question de choix !

  • Si la poignée est à gauche, elle s’ouvre vers la droite
  • Si la poignée est à droite, elle s’ouvre vers la gauche.


Comment changer ou inverser le sens d’ouverture d’une fenêtre ?

Le sens d’ouverture d’une fenêtre ou porte se décide lors de l’achat.
C’est vous qui choisissez si vous voulez une poignée à droite ou à gauche.
Cela déterminera le sens de pose des paumelles, crémones et mécanismes d’ouverture.
Rares sont les fenêtres « standard » qui offrent la possibilité de changer le côté d’ouverture. Et c’est quasiment impossible sur les fenêtres sur mesure.

Seules les vieilles fenêtres avec des menuiseries intégralement en bois permettent ce genre de changement, à condition d’avoir les bons outils et de bonnes connaissances en bricolage.

  1. Dégondez le vantail en bois, démontez la crémone  et son boîtier
  2. Dans la tranche opposée de l’ouvrant, celle où vous voulez déplacer le système d’ouverture, créez l’emplacement du boîtier et des gâches à l’aide d’une défonceuse
  3. Fixez une nouvelle crémone et tringle du nouveau côté, sans oublier la poignée (attention si vous percez à ne pas percer le vitrage et à bien rester dans l’épaisseur du bois)
  4. Retirez les paumelles sur l’ouvrant et sur le dormant
  5. Vissez-les du côté opposé
  6. Bouchez les trous à l’aide de pâte à bois.
entrebâilleur de fenêtre

Comment installer un entrebâilleur de fenêtre ?

L’entrebâilleur de fenêtre permet de garder une fenêtre légèrement ouverte, de quelques centimètres, pour favoriser l’aération.

Il évite les claquements intempestifs d’une fenêtre ouverte dans un courant d’air et sécurise l’accès en empêchant d’ouvrir complètement la fenêtre depuis l’extérieur. Un entrebâilleur de porte efficace, ou de fenêtre ou porte-fenêtre fait office de verrou sans nécessité d’une clé.

Certains entrebâilleurs sont aussi une sécurité pour les enfants en bas âge, en empêchant la défenestration.

On trouve des entrebâilleurs de fenêtres pour crémones, coulissants ou à crans, en aluminium, en PVC, chromés, avec plusieurs positions d’ouverture…

Certains entrebâilleurs s’installent sur le montant de la fenêtre, d’autres sous l’ouvrant…

Pour poser un entrebâilleur de fenêtre sans difficulté, il suffit de suivre la méthode expliquée ci-dessous :

  1. Marquez l’emplacement des deux parties de votre entrebâilleur sur le cadre en PVC, hors de portée d’un enfant
  2. Assurez-vous à l’aide d’un niveau que la tige de l’entrebâilleur de fenêtre sera bien parallèle
  3. Percez les trous
  4. Fixez les 4 vis nécessaires de part et d’autre
  5. Si nécessaire, posez un peu de mastic acrylique autour des platines.

Comment installer un joint de fenêtre pour que ma fenêtre soit étanche ?

Une fois votre fenêtre posée, un détail d’importance reste à régler. Votre fenêtre neuve est en soi étanche, mais il faut maintenant vous assurer que le tour de votre châssis le soit aussi ! Risques d’infiltrations, courants d’air et ponts thermiques sont les principales faiblesses d’une fenêtre mal posée, donc mal isolée.

Poser un joint de fenêtre consiste à calfeutrer une fenêtre contre le froid et l’humidité et lui préserver ses performances techniques.

Vous devrez choisir votre joint de fenêtre selon le matériau de la fenêtre (joint de fenêtre en bois, joint de fenêtre en PVC ou joint de fenêtre en aluminium) et selon votre mur.

Joint d’étanchéité pour fenêtre en mousse 

Facile à poser, c’est un joint en mousse compressée avantageux, car économique.
Il faudra toutefois le changer souvent, au moins tous les 2 ans, et plus souvent si votre façade est battue par les embruns…
Existe en plusieurs couleurs.

Joint d’étanchéité pour fenêtre en caoutchouc 

Il faut mesurer l’ouverture sans prendre en compte la finition extérieure et intégrer un « jeu » automatiquement déduit lors de la fabrication (en général 10 mm en largeur et 5 mm en hauteur) pour permettre aux fenêtres de s’intégrer dans les trous sans forcer.

Joint d’étanchéité pour fenêtre en silicone

C’est le joint idéal pour l’isolation thermique et contre l’humidité. Il dure plus longtemps et résiste mieux à l’usure. On l’appelle aussi mastic de fenêtre. Attention à ne pas confondre avec le joint acrylique (qui peut être peint) qui lui résiste mal à l’humidité. Ce type de joint s’applique avec une douille ou une spatule.

Joint d’étanchéité pour fenêtre en métal 

En alliage flexible et résistant, le joint d’étanchéité métal est généralement réservé aux poseurs de fenêtres professionnels, car il requiert un travail de soudure chimique.

Ne confondez pas le joint d’étanchéité de fenêtre et la mousse expansive : cette dernière n’a pas vraiment de propriétés isolantes, elle ne sert qu’à « boucher les trous »…

Étapes de pose de joint de fenêtre 

  1. Brossez et passez au papier de verre fin la surface à jointer
  2. Faites ensuite un nettoyage à l’acétone à l’aide d’un chiffon
  3. Si votre bande de joint est découpable, mesurez la longueur de chaque section
  4. Les joints adhésifs en rouleau se déroulent et se posent en commençant par le haut. Le joint en mastic pour fenêtre (silicone) se pose soit au pistolet à douille soit à la spatule, selon votre dextérité. Utilisez une bande de moulage pour le poser proprement, procédez par temps sec et laissez prendre 24 heures avant d’ajuster si nécessaire au cutter
  5. Le joint en métal se découpe par sections et se cloue dans les feuillures. Il peut être soudé chimiquement aux angles.

Comment rendre une vieille fenêtre en bois étanche ?

Le bois est un matériau poreux, a fortiori quand il est vieux sur une fenêtre ancienne. Avec le temps il finit par absorber l’eau et gonfler, travailler et perdre en étanchéité. Nos conseils pour améliorer l’étanchéité d’une vieille fenêtre en bois :

  1. Remplacez les joints avec des bandes à joint adhésives, entre le dormant et le battant
  2. Posez du mastic d’étanchéité autour des fenêtres entre le cadre de la fenêtre et le mur et sur toutes les fissures dans la maçonnerie
  3. Posez un rideau thermique devant votre fenêtre
  4. Placez un boudin de fenêtre de l’épaisseur nécessaire pour réduire les passages d’air.

Ces solutions ne peuvent être que temporaires et ne feront pas de miracles : si votre fenêtre est en très mauvais état, vous devrez la remplacer.

Comment changer une fenêtre en 10 étapes ?

Comment poser une fenêtre en bois ? Comment poser une fenêtre en aluminium ? Comment poser une fenêtre PVC ? Les étapes sont plus ou moins les mêmes…

Changer une fenêtre va demander un minimum de méthode. Il vous faudra travailler à deux.

Voici comment poser une fenêtre neuve en remplacement d’une vieille fenêtre.

  • Procédez à la dépose totale de l’ancien dormant : vous devrez dégonder le ou les vantaux (généralement à la main, un outillage n’est pas nécessaire. Ensuite il faudra retirer toutes les pièces de quincaillerie (gonds et paumelles). Un burin manuel ou pneumatique est généralement nécessaire puisque vous devrez démaçonner ces éléments. À l’aide d’une disqueuse, il vous faudra tronçonner les éléments en béton pour démonter tout le cadre de la fenêtre. À la fin de cette étape, vous devez vous retrouver avec un « trou » dans le mur et un appui de fenêtre en état
  • Vérifiez que la feuillure du mur soit en bon état et faites des réparations au ciment prompt
  • Positionnez votre nouvelle fenêtre qui devrait parfaitement s’insérer si vous avez bien mesuré vos dimensions au moment de commander votre fenêtre. Il est très difficile d’adapter la maçonnerie à une fenêtre mal dimensionnée
  • Appliquez une bande de joint d’étanchéité auto-adhésif entre la partie du mur en contact et le côté de votre fenêtre
  • Collez une bande de mousse comprimée sur la partie basse (traverse basse)
  • Engagez la fenêtre et vérifiez que la fenêtre est bien de niveau horizontalement et verticalement
  • Une fois placée, maintenez votre fenêtre avec des serre-joints
  • À l’aide d’un perforateur, percez les montants aux endroits indiqués par le fabricant. Fixez votre menuiserie. N’oubliez pas les caches vis.
    Placez les vantaux
  • À cette étape, vous pourrez combler les « trous » dans le mur et autour de la fenêtre avec de la mousse polyuréthane expansive
  • Procédez aux finitions avec un champlat PVC ou bois, ou une tapée de fenêtre et n’oubliez pas le cordon d’étanchéité au mastic.

Peut-on poser sa fenêtre soi-même ?

Il est toujours plus facile de poser une fenêtre sur une construction neuve. En rénovation il faudra composer avec l’existant et souvent recourir à des fenêtres sur mesure. Garder ou non le dormant existant compliquera aussi votre tâche. Dans tous les cas, vous aurez de menus travaux de maçonnerie à réaliser ainsi que des réglages.

Il vous faudra être minutieux et patients pour vous assurer que votre fenêtre est bien d’aplomb.

En réalisant vous-même la pose de fenêtres, vous économiserez sur la main-d’œuvre. Cependant, gardez en tête qu’avec cette « économie » vous devrez acheter l’outillage et les fournitures.

Qui plus est si vous faites une erreur lors de la prise des cotes ou de la pose, vous en serez de votre poche !
Sur le prix d’achat des fenêtres, un artisan appliquera une commission, mais il obtiendra des fenêtres de meilleure qualité à un prix plus intéressant.

Par ailleurs la TVA à taux réduit et les aides financières sur la pose de fenêtres ne s’appliqueront pas si vous faites le travail vous-même. Il faut pour cela passer par un artisan RGE.

La pose de fenêtre par un professionnel

Le spécialiste en pose de portes et fenêtres est un menuisier poseur. Il peut être simple installateur et/ou fabricant de fenêtres.
Le menuisier poseur est spécialisé dans les fermetures : portes, fenêtres, grilles, stores, volets roulants… et exerce un métier d’une grande polyvalence en raison de la variété des matériaux concernés et de la minutie requise.

Un professionnel saura vous conseiller sur les matériaux et types de pose les plus adaptés à vos exigences d’isolation et à votre budget.
Il est le seul à pouvoir vous garantir une pose dans les règles de l’art et avec des performances d’isolation optimales, et s’il est qualifié RGE il vous permettra d’obtenir une aide financière.

Prix pose de fenêtre : combien ça coûte ?

Généralement, pour connaître le prix de pose d’une fenêtre ou le prix de pose d’une porte, à l’exception de poses particulièrement contraignantes, il faut compter entre 10 et 30 % du prix de la menuiserie à poser.

  • Le prix moyen de pose d’une fenêtre est de 180 à 350 €
  • Le prix de pose d’une fenêtre double vitrage ou triple vitrage est sensiblement le même
  • Prix d’une pose fenêtre PVC Lapeyre 250 € en moyenne
  • Prix d’une pose de fenêtre ou prix d’une pose de porte Castorama à partir de 170 €
  • Prix d’une pose de fenêtre en feuillure de 450 € (pour une fenêtre PVC en feuillure) à 800 € (pour une fenêtre, bois en feuillure)
  • Prix de l’installation d’une fenêtre de toit : 400 à 1500 €
  • Prix de pose de porte-fenêtre 350 à 600 €
  • Prix de dépose d’une fenêtre100 à 200 €
  • Prix d’un remplacement de fenêtres pour une meilleure isolation de 2800 à 4500 € pose comprise
  • Prix de pose fenêtre PVC 150 à 450 €
  • Prix de pose fenêtre en aluminium 250 à 600 €
  • Prix de pose fenêtre bois 300 à 800 €.


Quelles sont les aides financières pour la pose de fenêtre ou de porte ?

  • TVA à taux réduit 5,5 % ou 10 %, selon les améliorations de performance énergétique
    Propriétaire ou locataire
    Logement de plus de 2 ans
    Sur l’achat de fenêtre/porte et la prestation de pose.
  • MaPrimeRénov
    Pose obligatoire par l’artisan
    Uniquement si l’artisan qui pose votre fenêtre est RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE)
    Sur la pose également.

Vous avez un projet de fenêtre - porte - véranda ? De menuiserie ? 

Comparez les tarifs de menuisiers gratuitement en ligne.