Verrière : comparatif styles, prix et pose (2022)

Définition de la verrière de maison, idées pour concevoir une verrière d'intérieur, de cuisine, de salle de bain ou d'entrée, et tarifs.

Reconnaître une verrière : définition

La verrière n’est pas une véranda. Ce n’est pas non plus une baie vitrée.

La définition d’une verrière est celle d’une cloison, d’un toit ou d’un mur entièrement fait de panneaux vitrés. Les deux derniers cas sont très rares. En revanche la verrière cloison ou verrière demi-cloison est de plus en plus répandue.

La verrière peut contenir une porte vitrée, mais ce n’est pas la fonction première d’une verrière, qui reste fixe généralement.

Les styles de verrières

La verrière a cela de particulier qu’elle peut se fondre dans presque n’importe que style d’architecture et de décoration ! Contemporain ou classique, votre intérieur s’accommodera très bien d’une verrière, pour peu que vous choisissiez le bon matériau ou style.

  • La verrière haussmannienne est une verrière classique de type « grands magasins » qui a souvent une forme de coupole de toit. C’est généralement une verrière de luxe.
  • La verrière loft style industriel a conquis les intérieurs depuis quelques années. Elle est en acier noir avec des formes rectilignes et sert de séparation de cloison. Elle évoque aussi bien les usines que les lofts new-yorkais. Son style est plutôt épuré.
  • La verrière atelier d’artiste peut être une cloison ou une verrière de toit. Elle est chaleureuse et reçoit aussi des suspensions végétales ou des petites touches décoratives (verre de couleur, verre sérigraphié…).
  • La verrière jardin d’hiver ou serre de jardin : verrière de toit ou pièce presque entièrement vitrée, avec beaucoup de lumière pour des oasis de verdure dans un environnement urbain.
  • La verrière Art Nouveau : formes arrondies, ferrures travaillées, vitraux aux décorations végétales et naturelles, tout en finesse.

La verrière extérieure

La véritable verrière extérieure est en réalité une façade en acier isolé intégralement vitrée avec extension sur l’extérieur. Très chère, donc très rare.

Par abus de langage, on a tendance à confondre désormais verrière extérieure avec jardin d’hiver, serre accolée ou véranda.

La verrière intérieure

De nos jours, la verrière sera dans 99 % des cas une verrière intérieure servant à :

  • cloisonner une pièce sans occulter la lumière
  • délimiter l’espace et la circulation des habitants
  • limiter les nuisances sonores et phoniques entre les pièces
  • apporter une touche de convivialité.


La verrière dans ce cas est une cloison vitrée (intégralement ou partiellement). Contrairement à la verrière extérieure qui suppose une intégration dès le départ, la verrière intérieure peut parfaitement être ajoutée en rénovation puisqu’elle ne change pas la structure.

La verrière consiste en un ou plusieurs panneaux droits. Bien qu’il soit possible d’ouvrir partiellement la verrière (pour ventilation), elle n’est généralement ni ouvrante ni coulissante.

On trouve toutefois des verrières intérieures pivotantes sur un axe central, du plus bel effet design.

La verrière de cuisine, conviviale

La cuisine à l’américaine a eu de beaux jours, mais on lui préfère désormais une cuisine semi-ouverte grâce à une cloison en verrière entre la cuisine et le salon.

Elle permet d’ouvrir une cuisine sur une salle à manger, tout en cloisonnant les bruits et les odeurs de cuisine.

C’est aussi souvent derrière la verrière de cuisine que l’on installe ses aromates et plantes d’intérieur, ou son mini potager d’intérieur.

Le plus pratique sera une demi-verrière montée à hauteur du plan de travail par exemple.

On peut également opter pour une verrière d’angle dans la cuisine, pour fermer l’évier ou encadrer la hotte.

Elle donne un petit côté « bistrot » sympathique.

La verrière de toit, un air de cathédrale

verrière toit

Pour les propriétaires qui peuvent se le permettre, la verrière de toit est un must de l’architecture classique.

Une verrière coupole ou dôme de toit rappelle les demeures de luxe, avec des plafonds cathédrale surplombés d’une verrière en vitraux richement ornementés.

Inutile de préciser que si le résultat final est superbe, l’investissement est proportionnel.

Pour construire une verrière de toit, le recours à un bureau d’études structure est obligatoire.

La verrière de toit ne doit pas être confondue avec le puits de lumière, bien plus petit.

La verrière atelier ou cloison en verrière, dans un esprit loft

verrière atelier

On retrouve souvent la verrière d’atelier en verrière chambre, au salon en en verrière de bibliothèque ou bureau.

Elle apporte un style calme, apaisé et inspiré, avec une décoration cosy et épurée.

Dans un esprit très loft ou industriel, la verrière cloison va délimiter les espaces et apporter de la lumière naturelle dans un coin lecture ou repos.

La verrière avec traverses acier ou poutres en bois ne manquera pas d’apporter beaucoup de style.

La porte verrière

La verrière coulissante est en fait une option de porte coulissante de verrière, au sein d’un panneau vitré beaucoup plus large.

Mais rien ne vaudra la porte-verrière sur axe central rotatif à utiliser comme porte de verrière. Elle a cette touche de classe et d’originalité qui va manquer à la simple porte-fenêtre battante

La porte-verrière est réservée aux portes d’intérieur.

Verrière d’entrée, un sas isolé

Isoler son entrée avec une verrière d’entrée est un bon moyen de créer un sas alternatif de transition thermique entre l’extérieur et l’intérieur.

Vous pouvez y installer un banc, un meuble à chaussures et des patères par exemple.

Certains optent également pour une verrière escalier : le garde-corps des quelques marches depuis le seuil de la porte d’entrée est en verre, et il monte jusqu’au plafond et éventuellement une fenêtre d’angle de toiture pour l’entrée.

La verrière permet de créer une pièce d’entrée dans les maisons qui n’en ont pas.

La verrière de salle de bain

Il s’agit davantage d’une paroi de douche en verre ou cloison vitrée pour séparer par exemple une douche à l’italienne ou un w.c..

Bien choisir la taille et les dimensions de votre verrière

Une verrière est une cloison vitrée composée d’une ou de plusieurs travées métalliques.

Le nombre de travées et de rangées (horizontales et verticales) n’est soumis à aucun standard, à ce titre presque chaque verrière est une verrière sur mesure.

On ne parle pas de hauteur standard de verrière, mais de hauteur standard des modules vitrés…

  • La largeur des panneaux vitrés peut aller de 22 cm à plus de 2 mètres.
  • La hauteur sera celle de votre hauteur sous plafond. Ou de la demi-cloison ou tiers de cloison si vous retenez ces options (le bas de la cloison sera alors généralement en acier ou aluminium, bois ou maçonné en brique, pierre ou béton cellulaire).

Il existe des modèles de verrières prêtes à installer à une hauteur à 85 centimètres du sol, 95 ou 105 cm.

Les matériaux de verrières

De la basique verrière blanche en PVC à la chic verrière en bois en chêne scandinave, tout ou presque est possible :

Quel matériau choisir pour votre verrière ?

 

Vitrage

Structure

Verrière extérieure

Verre anti UV
Vitrage gaz argon
Verre feuilleté ou trempé
Verre armé

Acier
Fer forgé

Verrière intérieure cloison

Simple vitrage
Verre opaque ou verre opale
Polycarbonate alvéolaire

Aluminium
Bois
PVC

Verrière de cuisine

Simple vitrage
Double ou triple vitrage
Verre antibuée
Verre opaque ou verre opale

Acier
Fer forgé
Aluminium
Bois
PVC

Verrière de salle de bain

Simple vitrage
Verre armé
Verre opaque ou verre opale
Miroir verrière

Acier
Fer forgé
Aluminium
PVC

Pose et installation d’une verrière

  1. Cassez la cloison existante (assurez-vous que la cloison ne contient pas de gaine technique !)
  2. Montez le cadre métallique de la verrière, qui aura été soigneusement mesuré
  3. Serrer et fixer le cadre au sol, plafond et contre le mur porteur. Si la verrière ne prend appui sur aucun mur porteur, il faudra la renforcer aux deux extrémités latérales par une poutre IPN
  4. Vérifiez le niveau et le parallélisme avant d’installer le ou les châssis sur le cadre de verrière
  5. Posez les joints de vitrage en U, puis les panneaux de vitrage
  6. Fixez les vis et les écrous sur les profils
  7. Posez et clipsez les parcloses
  8. Fixez les angles de finition
  9. Appliquez le joint de silicone entre la cloison et la verrière.


Fabriquer soi-même sa verrière ? Possible, mais à certaines conditions…

Les plus bricoleurs et les plus inspirées pourront être tentés de fabriquer seuls leur verrière.

Après tout, il ne s’agit jamais que d’une cloison en verre…

Selon la taille et la disposition de vote future verrière, la fabriquer vous-même est tout à fait faisable si vous restez raisonnable (demi-verrière, verrière cloison…)

En revanche pour une verrière d’angle, ou une verrière de toit, le procédé devient non seulement beaucoup plus complexe, mais aussi plus dangereux !

Si vous envisagez de remplacer un mur porteur par une verrière, ou de fabriquer une verrière de 5 mètres de haut : direction l’architecte ou le bureau d’études ! Une plaque de verre de 5 m qui vous tombe dessus, ça peut faire de très gros dégâts…

D’ailleurs, le verre feuilleté est lourd et difficile à manipuler. Pour la fabrication d’une verrière « maison », reportez-vous plutôt vers le plexiglas ou le polycarbonate, plus légers et plus faciles à travailler. Dans tous les cas vous devrez travailler au moins à 2 personnes.

Pour la fabrication d’une verrière de cloison, si vous disposez déjà des outils, vous pouvez faire des économies substantielles par rapport à l’achat d’une verrière.

Mais à partir de certaines dimensions et options de design ou matériaux (ferronneries, acier, ouverture…), vous dépenserez probablement plus d’argent en voulant en économiser. N’oubliez pas que les fabricants obtiennent les matériaux moins cher que vous !

Sachez par ailleurs que l’on trouve facilement dans le commerce des verrières en kit prêtes à monter, avec un guide de montage très bien pensé.

Les accessoires pour verrière

Avec l’engouement assez récent pour les verrières intérieures et les fenêtres style loft/indus, les accessoires pour verrière en kit à monter soi-même sont apparus dans les rayons des grandes surfaces de bricolage.

De même, les portes en verre intégral sont devenues faciles à poser pour faire une séparation dans un couloir ou un escalier, et de grandes marques proposent une large gamme comme les accessoires pour porte en verre Clarit.

Au nombre de ces accessoires pour verrières, cloisons en verre et portes en verre :

  • les croisillons adhésifs
  • les films pour vitrage décoratifs
  • les soubassements et reliefs pour soubassements de verrière
  • les charnières, poignées et quincaillerie pour verrière coulissante
  • les kits verrière pare-baignoire
  • les poteaux de terminaison verrière atelier
  • les kits de personnalisation pour verrière
  • les kits parcloses pour portes vitrées
  • les poteaux d’angle pour verrière
  • les profils de finition pour verrière en kit et profils d’angle pour verrière en kit
  • les rubans LED pour verrières
  • les crochets adhésifs pour verrières
  • etc.

Quel est le prix d’une verrière de maison ?


Le prix d’une verrière intérieure est fonction de l’emplacement, de sa dimension, des matériaux utilisés et des conditions d’installation.

La réalisation d’un soubassement dans le cas d’une demi-cloison vitrée augmentera le devis.

Pour une verrière pas cher, les prix commencent à 300 €, jusqu’à 5000 € pour le prix d’une verrière sur mesure et facilement plus de 15 000 €  pour une verrière extérieure !

Prix moyen pose comprise d’une verrière de toit en kit
: entre 900 et 1200 le m² et jusqu’à 2800 € le m² de verrière de toit sur mesure.

Le prix de pose d’une verrière
oscille entre 150 et 850 € par mètre carré (sans compter une ouverture éventuelle de mur porteur qui augmentera considérablement le budget).

Vous avez un projet de fenêtre - porte - véranda ? De menuiserie ? 

Comparez les tarifs de menuisiers gratuitement en ligne.