Composition d’une fenêtre : montage, plan et pièces (2022)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les fenêtres, sans jamais oser le demander !

Lexique et vocabulaire de la fenêtre, les différents types de fenêtres, combien de vantaux choisir, les dimensions standard des fenêtres, les composants de fenêtre en détails… 

Tout ce que vous devez connaître pour parler fenêtre est ici !

Qu’est-ce qu’une fenêtre en architecture, et à quoi ça sert ?

Les fenêtres sont des ouvertures dans le mur, qui sont devenues généralisées en architecture à partir du XIIe siècle. Elles sont l’évolution des anciennes embrasures : on a besoin de laisser entrer l’air et la lumière dans les habitations.

Les fenêtres sont généralement bâties dans le même matériau que la structure des édifices : bois, pierre ou brique. Ce ne sera vraiment qu’avec l’avènement du béton à la moitié du XXe siècle que les fenêtres seront plus libres en tailles, en formes et en matériau. La première fenêtre dont nous retrouvons la trace est l’oculus des demeures des notables romains. Mais on retrouve aussi des fenêtres en gypse ou vessies d’animaux dans d’autres civilisations...

Les premières fenêtres utilisaient du parchemin et de la toile huilée en guise de vitrage. Ce n’est que plus tard que le verre, le cristal et le verre acrylique sont apparus. C’est véritablement l’essor des techniques de verrerie à partir du XVe siècle qui a permis aux fenêtres de se démocratiser et de développer différents styles.

Si les premières ouvertures étaient rondes ou ovales, les fenêtres sont devenues avec le temps résolument rectangulaires. La maîtrise des techniques de menuiserie a permis de donner naissance à des fenêtres avec croisées, devenues aujourd’hui des baies vitrées.

Les ferronneries de fenêtres, charnières, crémones, décorations et ornements d’ouverture et de fermeture de fenêtres ne sont véritablement apparus qu’au XVIIe siècle : on n’ouvrait pas les fenêtres avant cela.

Avec l’âge moderne, les fenêtres n’ont plus eu pour but unique de laisser entrer la lumière : elles servent désormais à voir l’extérieur, que ce soit le jardin ou le paysage.

De nos jours, en plus d’éclairer les logements et de dégager la vue sur l’extérieur, les fenêtres servent à ventiler une maison, à faciliter la circulation (portes-fenêtres et baies vitrées) et doivent avoir des performances d’isolation thermique.

Lorsque les fenêtres deviennent des vitrines, elles permettent également d’être vus : c’est le cas pour les vitrines de magasins ou de showrooms par exemple.

Les différents types d’ouvertures de fenêtre

En matière de fenêtres on trouve différentes formes, différents types d’ouvrants et d’ouvertures et différentes fonctions. Petit tour d’horizon de la fenêtre.

composition d'une fenêtre (1)

Fenêtre à la française

Constituée le plus souvent d’un ou deux battants pour un seul cadre, la fenêtre à la française s’ouvre verticalement et vers l’intérieur. Elle a une poignée ou crémone et peut être oscillo-battante ou non. C’est la fenêtre la plus facile à installer et la plus répandue La partie la plus fragile étant les charnières (qu’on appelle des gonds sur une porte) qui demandent à être graissées régulièrement et bien réglées.

Pratique, c’est le type de fenêtre qui permet la plus grande ouverture et la ventilation la plus efficace.

Le prix d’une fenêtre à la française simple en PVC commence à 50 €, et à partir de 100 € avec système oscillo-battant.

Fenêtre à l’anglaise

La fenêtre à l’anglaise s’ouvre vers l’extérieur, ce qui n’est pas sans un certain nombre d’inconvénients. À commencer par les risques de bris de verre dus au vent.

Elle a aussi 1 ou 2 vantaux. Qu’il faut ouvrir délicatement si la fenêtre donne sur une allée ou une rue par exemple !

Le prix d’une fenêtre à l’anglaise commence à 100 € et peut grimper avec les dimensions et le matériau.

Fenêtre à l’italienne

Les fenêtres à l’italienne sont réservées aux petites ouvertures et plutôt aux régions du sud. Elles s’ouvrent sur l’extérieur par le bas en pivotant sur l’axe horizontal. Ce qui permet à l’air frais d’entrer par le bas et à l’air vicié de circuler vers l’extérieur en passant par le haut.

On les installe généralement dans les cuisines. Leur principal inconvénient est qu’elles ne permettent pas une ouverture « en grand » et que leur amplitude est limitée. De même, impossible de poser quoique ce soit sur la tablette de fenêtre dehors…

Le prix d’une fenêtre à l’italienne pour cuisine commence à 100 €.

Fenêtre à soufflet

La fenêtre soufflet s’ouvre partiellement par basculement de son vantail vers l’intérieur sur un axe horizontal. Donc uniquement par le haut. Pour cette raison, on l’ouvre avec un système de crochet ou de câble. Ce sont des fenêtres un peu vieillottes, que l’on retrouve beaucoup dans les caves, toilettes et cagibis. Ce type de fenêtre limite le risque d’intrusion.

Le prix d’une fenêtre à soufflet commence à 100 €. Cependant ces fenêtres sont difficiles à trouver dans les magasins non spécialisés.

Fenêtre accordéon

La fenêtre accordéon est une fenêtre pliante dont les ouvrants qui se superposent en position ouverte sont reliés par des charnières. Ce type de fenêtre convient surtout aux baies vitrées. Si L’ouverture se module facilement, elle est moins pratique que la baie vitrée coulissante et peut prendre de la place sur le côté de repli. Le système d’accordéon est par ailleurs assez fragile.

Le prix d’une fenêtre accordéon commence à partir de 400 €.

Fenêtre basculante 

Pour la fenêtre basculante, nous vous invitons à aller voir la rubrique sur la fenêtre à l’italienne

Fenêtre coulissante

La fenêtre coulissante se décline en fenêtre, porte-fenêtre ou baie vitrée. Elle peut comprendre de 2 à 7 vantaux. Elle s’ouvre en glissant sur des rails (des roulettes sont placées sous les vantaux), soit vers la droite soit vers la gauche. C’est une fenêtre panoramique, même si en mode ouvert les panneaux se superposent les uns sur les autres. Les fenêtres coulissantes conviennent tout particulièrement aux vitrages de grandes dimensions en raison du confort d’utilisation du système à rails.

Le prix d’une fenêtre coulissante peut varier énormément selon le nombre de vantaux. Comptez 300 € environ pour une fenêtre coulissante de cuisine et jusqu’à 10 000 € pour une baie coulissante.

fenêtre fixe

Fenêtre fixe (fenêtre de toit fixe)

Pourquoi choisir une fenêtre qui ne s’ouvre pas ?Le choix d’une fenêtre fixe, c’est-à-dire d’une fenêtre non ouvrante, peut sembler surprenant.

Et pourtant, une fenêtre à châssis fixe présente un certain nombre d’avantages, en particulier dans certaines situations.

  • dans un escalier ou un endroit à l’espace restreint, elle permet d’apporter de la lumière naturelle
  • elle agit comme puits de lumière en fenêtre de toit fixe non ouvrante
  • dans un demi sous-sol ou une pièce semi-enterrée elle a les avantages de la fenêtre sans les inconvénients dus à la sécurité
  • une fenêtre fixe salon peut transformer une partie de vos murs en parois vitrées
  • dans les combles, elle est parfaite en lucarne ou œil de bœuf
  • elle est l’une des seules à permettre les formes et formats originaux
  • Idéale dans un garage, un atelier ou une buanderie.


Les avantages de la fenêtre fixe :

  • le prix, moins cher
  • pas de poignée, pas de cadre mobile, pas de vantail : moins de profilés, donc plus de lumière
  • plus design
  • gain d’espace
  • formats originaux, sans être gêné par la quincaillerie
  • adaptée aux endroits difficiles d’accès ou en hauteur
  • une grande fenêtre fixe présente une meilleure isolation énergétique en raison de l’absence de problèmes d’étanchéité
  • plus sécuritaire
  • la durée de vie d’une fenêtre à châssis fixe est beaucoup plus longue en raison du châssis non sollicité
  • existe en différents formats (fenêtre fixe standard ou fenêtre fixe sur mesure), matériaux (fenêtre fixe bois, aluminium ou PVC) et formes (fenêtre fixe horizontale, fenêtre fixe verticale, fenêtre fixe rectangulaire, carrée ou ronde…).

Sachez également qu’il existe des fenêtres fixes avec faux ouvrant, si vous désirez une fenêtre fixe avec un châssis qui s’harmonise parfaitement avec celui de vos fenêtres ouvrantes, ou compléter une baie vitrée (par exemple avec une porte-fenêtre 3 vantaux dont 1 fixe)

Prix d’une fenêtre châssis fixe Castorama à partir de 40 €
Prix d’une fenêtre fixe Castorama à partir de 80 €
Prix d’une fenêtre de toit fixe Brico Dépôt à partir de 80 €
Prix d’une fenêtre de toit fixe Leroy Merlin à partir de 50 €
Prix d’une fenêtre fixe Leroy Merlin à partir de 75 €
Prix d’une fenêtre de toit fixe Velux à partir de 100 €

Fenêtre à guillotine

La fenêtre à guillotine est typique des pays anglo-saxons. Elle s’ouvre en coulissant verticalement : la moitié basse de la fenêtre remonte vers le haut, tandis que la moitié haute reste en place. Ou inversement. Ce type de fenêtre est peu efficace pour la ventilation, mais permet d’ouvrir et fermer la fenêtre sans avoir à déplacer les objets qui sont posés à l’intérieur sur le rebord de fenêtre.

Le prix d’une fenêtre guillotine commence à 300 € (en raison de sa rareté en France).

Fenêtre oscillo battante

La fenêtre à oscillo battant est en fait une fenêtre à la française équipée d’une ouverture oscillo battante : elle combine le fonctionnement d’une fenêtre classique à celui d’un modèle à soufflet, avec un bras d’articulation. On peut donc l’ouvrir classiquement, et latéralement, ou partiellement, en ouvrant seulement le dormant haut, c’est-à-dire la partie haute de la fenêtre, sur environ 10-15 cm.

Ce système d’ouverture est particulièrement apprécié pour aérer la pièce sans ouvrir la fenêtre en grand, ou pour limiter le risque d’intrusion (mécanisme multipoints d’ancrage).

Le prix d’une fenêtre à oscillo battant est extrêmement variable selon les dimensions, le matériau et le vitrage.

Les formes de fenêtres

Même si c’est incontestablement la fenêtre rectangulaire qui règne sur notre architecture moderne depuis quelques siècles, d’autres formes de fenêtres existent.

Fenêtre carrée

S’adapte à toutes les architectures, dans n’importe quelle pièce de la maison.
Compatible avec tous les systèmes d’ouverture.
Dans les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées…
Tous matériaux.

Fenêtre cintrée

Seul le sommet est arrondi : atout charme d’une maison rustique ou ancienne.
Cachet unique.
Généralement en bois.
Non compatible avec certains systèmes d’ouverture.
Il faudra des accessoires sur mesure (rideaux, volets…)
Généralement sur mesure et un peu plus chère que les fenêtres classiques carrées et rectangulaires.

Fenêtre ovale

Aussi appelée fenêtre œil-de-bœuf, elle se retrouve surtout dans les maisons de maître au dernier étage.
Peut être fixe, battante ou basculante.
Généralement en bois ou aluminium.

Le prix d’une fenêtre ovale commence à 300 € dans des dimensions standard.

Fenêtre ronde

Charmante et rustique, elle évoque le hublot de bateau ou la maison de fées.
S’adapte à l’ancien comme au contemporain.
Esthétique et originale
Pose par un professionnel uniquement (il faudra parfois adapter les éléments en zinc dans un style haussmannien).
Ouverture préférablement battante.
Au-delà d’une certaine dimension, elle sera très difficile à trouver… et très chère.

Le prix d’une fenêtre ronde commencera à 450 €.

Fenêtre trapèze

On la retrouve presque exclusivement sous les toits ou au-dessus des baies vitrées, pour s’adapter à la forme de la toiture.
Très originale.
Les accessoires (volets, stores…) devront être faits sur mesure.
La fenêtre trapèze est souvent fixe ou à soufflet.
Fabrication toujours sur mesure : prix de la fenêtre trapèze sur devis.

Fenêtre triangulaire

Presque toujours utilisée en étage sous toiture au niveau du pignon de la maison.
Existe en dimensions standard.
Fragile.
Ouverture principalement à bascule ou fixe.

Le prix d’une petite fenêtre triangle PVC commence à 250 €.

Fenêtre d’angle

Essentiellement dans les constructions contemporaines.
En matériau mixte aluminium et PVC.
Particulièrement fragile.
2 vantaux minimum. 
Fixe ou fenêtre à galandage.
Sur mesure uniquement

Le prix d’une fenêtre d’angle commence à 500 €.

imposte de fenêtre composition

La fenêtre avec imposte

L’imposte de fenêtre ou imposte de porte désigne une partie fixe située au-dessus d’une porte ou d’une fenêtre, dont le but est d’apporter une quantité de lumière naturelle supplémentaire.

La fenêtre avec imposte possède donc une partie supplémentaire qui vient s’ajouter au-dessus de l'ouverture existante, pour agrandir la surface vitrée. L’imposte permet également d’aérer la pièce sans avoir à ouvrir la porte.

Pour cette raison, l’imposte se fait essentiellement en rénovation, lorsqu’on veut agrandir une ouverture sans pour autant tout remplacer.

On distingue 3 types d’impostes :

  • L’imposte ouvrante, ou vasistas, qui permet d’aérer la pièce en toute sécurité. L’ouverture est alors partielle et très en hauteur.
  • L’imposte fixe, qui ne s’ouvre pas, mais laisse entrer la lumière.
  • L’imposte pleine ouvrante : elle n’est pas vitrée, mais en bois ou PVC, pour aérer sans laisser passer la lumière.


Ajouter une imposte à une fenêtre ou à une porte permet d’avoir une surface vitrée très importante en hauteur (au-delà de 2,5 m) sans avoir une menuiserie d’une seule pièce, qui pourrait devenir fragile avec le temps.

Les impostes sont réalisée sur mesure.

Porte-fenêtre et baie vitrée

La RT 2012 et RT 2020 préconisent l’installation d’au moins 1/6 ème de surfaces vitrées pour les maisons neuves. Mais étendre sa surface vitrée avec une baie vitrée ou véranda permettra d’éclairer plus de surface à la lumière naturelle, de donner un cachet supplémentaire à votre maison et de faciliter la circulation intérieur/extérieur.

La distinction entre une baie vitrée et une porte-fenêtre est une question de dimensions, de système d’ouverture et de fonctionnalités. La baie vitrée est souvent une fenêtre coulissante latéralement, dont l’un des vantaux ou panneaux est aussi une porte-fenêtre.

La baie vitrée possède les mêmes propriétés qu’une fenêtre classique (PVC, bois, aluminium, double vitrage, triple vitrage etc.) Mais elle donne généralement directement dans le jardin ou sur la terrasse. Il faut donc pouvoir la traverser de plain-pied.

L’ouverture de baie vitrée fonctionne par glissement des vantaux les uns sur les autres (fenêtres coulissantes) ou à galandage (lorsque les vantaux, » insèrent dans l’épaisseur du mur, au moment de leur ouverture). La deuxième option permettant de dégager un espace optimal sur une terrasse par exemple.

Mais il existe encore d’autres types de fenêtres, plus ou moins populaires :

Lucarne

Alternative à la fenêtre de toit, la lucarne ou chien assis est une ouverture de toit placée en saillie sur la pente d’une toiture pour faire entrer la lumière dans les combles et offrir une vue verticale aux pièces sous toiture. La lucarne est généralement plus complexe à installer que la fenêtre de toit type Velux.

Il existe des lucarnes guitare, à pignon, lucarnes rampantes, lucarnes rentrantes ou lucarnes retroussées…

Le prix d’une lucane de toit se situe entre 2000 et 8000 € avec la pose.

Vasistas

Petite fenêtre oscillo-battante placée au-dessus d’une porte ou d’une plus grande fenêtre. Plus large que haute, sa fonction est principalement la ventilation et l’éclairage (par exemple au-dessus d’une porte pleine en bois, dans un grenier, dans une cave semi-enterrée, dans les toilettes…).

Tabatière

Fenêtre percée sur un toit dont le châssis, en bois ou métal, s’ouvre comme le couvercle d’une tabatière. Elle suit l’angle du toit. Sa fonction est de laisser entrer la lumière dans un comble non aménagé.

Le prix d’un châssis de fenêtre de toit à tabatière va de 150 à 1500 €.

Soupirail

Fenêtre de sous-sol ou fenêtre de cave, servant à aérer et éclairer un sous-sol enterré ou semi-enterré. Cette fenêtre est généralement en oblique de la chaussée et recouverte d’une grille en fer ouvragé.

Guichet

Le guichet est une fenêtre de comptoir, coulissante ou à ouverture verticale. On le retrouve dans les lieux commerciaux ou de service, pour séparer le caissier, vendeur ou interlocuteur du client, parfois avec un hygiaphone et souvent avec un système antieffraction.

 C’est une petite fenêtre par laquelle on peut parler à quelqu’un ou lui faire passer quelque chose, sans toutefois pouvoir passer.

On trouve par exemple des guichets de façade dans les pharmacies de garde, postes d'accueil ou postes de garde, ou dans les banques.

Hublot

Fenêtre de petite taille, généralement circulaire, percée dans la coque d’un bateau pour laisser entrer l’air et la lumière et protéger du mauvais temps. Bien que typique de l’architecture navale, le hublot est plébiscité dans l’architecture de maisons également, pour donner un caractère original ou industriel aux maisons.

Il n’est pas rare de trouver des fenêtres hublot à l’entrée des maisons ou dans les salles de bain par exemple. 

On trouve également des hublots de cloison qui sont des petites fenêtres intérieures qui apportent une touche de style à la déco.

Oeil-de-bœuf

Lucarne ovale ou circulaire placée dans la partie supérieure d’une façade, sous l’avancée de toit. Elle laisse entrer la lumière du jour dans les pièces sans fenêtre.

Meurtrière

Ouverture très étroite, la plupart du temps verticale, qui permet d’apporter plus de luminosité à l’intérieur d’une habitation et donner une touche moderne à la décoration. Elle permet de voir sans être vu, bien que la visibilité soit réduite et peut être ouverte pour faciliter la ventilation de la maison.

Le prix d’une fenêtre meurtrière peut aller de 200 à 1 000 €.

Qu’appelle-t-on un soubassement de porte-fenêtre ?


Le soubassement de porte-fenêtre ou de baie vitrée correspond à ce qu’on appelle l’allège des fenêtres. C’est la partie pleine et non vitrée qui se situe entre le sol et le bas du vitrage.

Le soubassement de porte-fenêtre forme donc la partie basse, qui permet d’apporter du cachet et du style aux habitations de style traditionnel.

Par ailleurs, en diminuant la surface vitrée, le soubassement améliore l’isolation. Étant construit dans un matériau plein (bois, PVC ou aluminium, le soubassement de porte vitrée donne également une meilleure portance et solidité à la menuiserie. On l’utilise aussi lorsque les baies vitrées sont de grande taille, pour absorber une partie du poids du vitrage.

Si la porte donne sur l’extérieur, le soubassement évite les chocs, saletés, poussières et autres projections dues aux intempéries.

Les dimensions standard des fenêtres

Il existe des fenêtres de dimensions standard et des fenêtres bois sur mesure ou fenêtre PVC sur mesure, utilisables en construction neuve comme en rénovation.

Même chose pour les portes-fenêtres et les baies vitrées ou fenêtres de vérandas.

Les dimensions des portes sont définies par la norme NF P 01 005 et dépendent du nombre de vantaux (1 ou 2), de l’emplacement de la porte (intérieure ou d’entrée) et de l’accessibilité par une personne à mobilité réduite. Les dimensions standard d'une porte intérieure, de 204 cm de hauteur pour une largeur comprise entre 63 et 93 cm, voire 146 cm pour un modèle à 2 vantaux. Et les dimensions standard pour une porte-fenêtre d’entrée de 215 cm de hauteur et de 90 cm de largeur

Les dimensions standard des fenêtres vont dépendre du type d’ouverture et du nombre de vantaux :

Type de fenêtre

Dimensions standard (h x l)

Fenêtre 1 vantail

30 x 30 cm
40 x 40 cm
40 x 60 cm
45 x 40 cm
45 x 60 cm
45 x 80 cm
60 x 40 cm
60 x 50 cm
60 x 60 cm
60 x 80 cm

65 x 40 cm
75 x 40 cm
75 x 50 cm
75 x 60 cm
75 x 80 cm

80 x 40 cm
80 x 60 cm
80 x 80 cm
95 x 40 cm
95 x 50 cm
95 x 60 cm
95 x 80 cm

100 x 100 cm
105 x 60 cm
105 x 80 cm
115 x 60 cm
115 x 80 cm

120 x 120 cm
125 x 60 cm
125 x 80 cm
135 x 80 cm
140 x 140 cm
145 x 80 cm

Fenêtre 2 vantaux

45 x 90 cm
45 x 100 cm
45 x 120 cm
60 x 90 cm
60 x 100 cm
60 x 110 cm
60 x 120 cm
60 x 140 cm
75 x 90 cm
75 x 100 cm
75 x 110 cm
75 x 120 cm
90 x 90 cm
90 x 140 cm
95 x 80 cm
95 x 90 cm
95 x 100 cm
95 x 120 cm
95 x 140 cm
95 x 150 cm

100 x 60 cm
100 x 70 cm
100 x 75 cm
100 x 80 cm
100 x 150 cm
100 x 160 cm
105 x 90 cm
105 x 100 cm
105 x 110 cm
105 x 120 cm
105 x 140 cm
105 x 150 cm

115 x 80 cm
115 x 90 cm
115 x 100 cm
115 x 110 cm
115 x 120 cm
115 x 140 cm

120 x 50 cm
120 x 60 cm
120 x 90 cm
120 x 100 cm
120 x 120 cm
120 x 140 cm
120 x 160 cm
125 x 80 cm
125 x 90 cm
125 x 100 cm
125 x 120 cm
135 x 80 cm
135 x 90 cm
135 x 100 cm
135 x 120 cm
125 x 140 cm
125 x 150 cm

140 x 140 cm
145 x 90 cm
145 x 100 cm
145 x 110 cm
145 x 120 cm
145 x 150 cm
150 x 150 cm
155 x 80 cm
155 x 90 cm

155 x 100 cm
155 x 120 cm
155 x 140 cm
155 x 150 cm
165 x 80 cm
165 x 90 cm
165 x 100 cm
165 x 110 cm
165 x 120 cm
165 x 140 cm
165 x 150 cm
175 x 90 cm
175 x 100 cm

Porte-fenêtre 1 vantail

205 x 90 cm
215 x 60 cm
215 x 80 cm
205 x 80 cm
215 x 90 cm

Porte-fenêtre 2 vantaux

205 x 100 cm
205 x 120 cm
205 x 140 cm
215 x 100 cm
215 x 110 cm
215 x 120 cm
215 x 140 cm
215 x 150 cm
225 x 120 cm
225 x 140 cm

Baie vitrée 2 vantaux

200 x 240 cm
215 x 90 cm
215 x 120 cm
215 x 180 cm
215 x 210 cm
215 x 240 cm
215 x 300 cm

plan de fenêtre

Plan de fenêtre

Composition d’une fenêtre : tous les éléments

Les parties d’une fenêtre sont principalement divisées en 5 grandes catégories :

  • L'embrasure de fenêtre, qui désigne le trou dans le mur renforcé pour soutenir une fenêtre
  • Le cadre de fenêtre ou châssis de fenêtre
  • Le ou les ouvrants, vantaux ou battants : 1, 2 vantaux ou plus
  • Les ferrures de fenêtres
  • Le vitrage : simple, double ou triple vitrage…

Voyons en détails de qui constitue chaque composant d’une fenêtre.

L'embrasure de fenêtre

C’est-à-dire l’embrasure de la fenêtre dans la façade et le linteau de fenêtre ainsi que toutes les parties maçonnées, en pierre, en béton, en brique ou en acier.  Le « trou » dans le mur ou la façade dans lequel la fenêtre va être installée.Ce cadre de fenêtre maçonné comprend :

  • Rebord de fenêtre ou appui de fenêtre : on l’appelle aussi parfois bavette. L’appui de fenêtre est une pièce maçonnée préfabriquée en béton ou parfois en pierre. C’est un rebord avec ou sans oreilles et nez, qui lui confèrent des formes différentes. Cette pièce sert à protéger le mur des infiltrations d’eau. Exactement comme un rejet d’eau au bas d’une porte, il dévie l’écoulement de l’eau à distance de la menuiserie et du mur.
    Le prix d’un appui de fenêtre en béton va de 30 à 50 €.
  • Rejingot : il se trouve dans la partie supérieure de l’appui de fenêtre et fait la liaison entre la menuiserie et l’appui de fenêtre. Son rôle est de supporter la traverse basse du dormant de fenêtre. Un rôle principal dans l’étanchéité. Le rejingot est généralement coulé ou maçonné sur place, ou préfabriqué.
  • Jet d’eau ou rejet d'eau : pièce de menuiserie ajoutée sur la traverse basse pour rejeter l’eau de ruissellement vers l’extérieur.
  • Bas de fenêtre ou allège : la hauteur entre le bas de la fenêtre et le sol est appelée hauteur d’allège. La hauteur de l’allège est réglementée avec une hauteur sous fenêtre minimum à respecter et des précautions antichute qui exigent la présence d’un garde-corps dans certains cas. L’allège est donc la partie du mur entre le dormant bas et le sol.
  • Feuillure  de fenêtre : rainure dans l’ouvrant (épaisseur du mur) qui permettra de recevoir le cadre ou châssis.
  • Linteau : pièce maçonnée ou en acier située au-dessus du dormant vertical et qui soutient le mur au-dessus de la fenêtre.

Le châssis de fenêtre

Toutes les fenêtres, y compris la fenêtre coulissante, ont un châssis qui leur sert de structure. C’est le châssis qui est fixé directement à la maçonnerie et auquel seront reliées les ferrures et les systèmes d’ouverture, que ce soient les rails, les crémones… Le châssis « tient » le bloc tout entier de la fenêtre.

Le châssis est généralement composé de 2 montants (verticaux) et de 2 dormants (horizontaux) qui viennent se placer sous le linteau de l’embrasure.

  • Dormant : du dormant de fenêtre va dépendre le type de pose : en feuillure, en tunnel ou en applique. Le dormant joue un rôle très important dans l’isolation de la maison est doit ne laisser place à aucun pont thermique. Le dormant fait partie de la menuiserie de fenêtre, mais lorsqu’on remplace une ancienne fenêtre en rénovation, il n’est pas toujours obligatoire de déposer le dormant.
  • Montant  de fenêtre : le profilé vertical du cadre, droit et gauche.
  • Traverse : le profilé horizontal du cadre, en haut et en bas.
  • Battant : aussi appelé ouvrant ou vantail, c’est la partie mobile de la fenêtre qu’on ouvre et qu’on ferme.
  • Bloc baie, bloc porte ou bloc fenêtre : ensemble constitué d’une menuiserie avec son coffre de volet roulant. Il peut être en PVC ou en alu.
  • Le châssis fixe de fenêtre permet d’avoir une fenêtre et de profiter de sa lumière sans avoir pour autant d’ouverture. Et moins de risques d’effraction. Typiquement les fenêtres à châssis fixe sont des fenêtres de toit monoblocs. PVC, bois, aluminium, les châssis fixes existent dans tous les matériaux, bien que généralement limités en dimensions. Les châssis fixent équipent les lucarnes de toit, les puits de lumière…
  • Les châssis spéciaux désignent les structures comme la fenêtre œil de bœuf, l’outeau, la fenêtre triangulaire… Souvent des petites fenêtres sous toiture.
  • On peut recouvrir un vieux châssis de fenêtre d’un profilé de recouvrement ou de cornière d’habillage en PVC pour renforcer l’isolation et protéger la menuiserie. On le fait également lorsqu’on pose une isolation extérieure sur la façade.

Qu’est-ce qu’un accouplement pour fenêtre ou porte-fenêtre ?


Un profilé d’accouplement est utilisé en menuiserie aluminium et PVC pour assembler deux ou plusieurs fenêtres et portes-fenêtres, de manière à monter une baie vitrée ou une fenêtre panoramique.

Ce type de profilé pour être droit, vertical, horizontal, ou à angle de 90 degrés.

Un accouplement de fenêtre peut être simple (assemblage sur un côté) ou double (assemblage des deux côtés), dynamique (fenêtre ou porte-fenêtre battante) ou statique (fenêtre ou porte-fenêtre fixe).

Les ouvrants ou vantaux de fenêtre

Ouvrant ou vantail, c’est la même chose. Il s’agit de la pièce mobile des fenêtres ou portes.

Combien de vantaux pour ses fenêtres ? Tout va dépendre de la taille de la fenêtre, du système d’ouverture choisi et des fonctions souhaitées (lumière, ventilation, passage…).

De 1 vantail à 7 ou 8 vantaux, tout est possible…

  • Fenêtre 1 vantail unique et porte-fenêtre 1 vantail : adaptée aux petites pièces et pour la plupart des portes-fenêtres. Elle sera toujours moins encombrante, peu importe le système d’ouverture. C’est une poignée de fenêtre qui sera la pièce d’actionnement principale. Le vantail unique peut s’ouvrir à droit ou à gauche. Elle peut également être fixe, ou à ouverture guillotine ou à soufflet dans le cas des petites fenêtres. On déconseille de dépasser 130 cm de largeur pour uen fenêtre à un seul vantail.
  • Fenêtre 2 vantaux et porte-fenêtre 2 vantaux : c’est le type de fenêtres le plus répandu, au-delà d’une largeur de 130 cm. Elle existe en de nombreuses dimensions standard et a l’avantage de pouvoir multiplier les modes d’ouverture et le choix de pièces de quincailleries (crémones, etc.) Si les 2 vantaux sont généralement ouvrants, l’un ou les deux peuvent être fixes, ce qui fait de la fenêtre à double vantail une fenêtre assez polyvalente. La fenêtre à 2 vantaux peut être coulissante et à galandage. On retrouve souvent des portes-fenêtres avec un ouvrant et 1 vantail latéral fixe beaucoup plus étroit par exemple.
  • Fenêtre 4 vantaux : juste avant la baie vitrée, la fenêtre à 4 vantaux permet d’avoir une fenêtre XXL ou une baie vitrée sur rails ou en accordéon. Elle s’intègre aussi bien à un étage qu’à un rez-de-chaussée. Plus la surface vitrée est grande plus les vitrages devront être isolants, il faudra donc privilégier une fenêtre de bonne gamme à partir de 3 ou 4 vantaux. Il est possible qu’une fenêtre 4 vantaux ait 4 ouvrants, mais aussi 3 ouvrants et un vantail latéral fixe. 


Les ferrures

Les ferrures de fenêtre désignent toutes les pièces de quincaillerie généralement fabriquées en fer. Elles sont nombreuses et varient avec le type de fenêtre et le style. De nos jours les ferrures sont en acier ou en aluminium.

  • Les gonds de fenêtre sont également appelés les charnières. Ils ont une partie mâle et une partie femelle, qui permettent de fixer l’ouvrant sur le dormant et d’articuler l’ouverture des fenêtres à battant.
  • Gâche : pièce métallique fixée sur le dormant dans laquelle s’engage la crémone.
  • Galet : roulette sous les ouvrants d’une baie coulissante pour lui permettre de glisser.
  • Imposte : bloc situé au-dessus de la fenêtre dans lequel se place une ouverture.
  • Oscillo battant : mécanisme d’ouverture de fenêtre double lui permettant de s’ouvrir à la fois sur l’axe horizontal et sur l’axe vertical.
  • Paumelle de fenêtre : articulation assurant l’ouverture et la fermeture des battants. La paumelle permet de manipuler la menuiserie sur un axe vertical.
    Le prix d’une paumelle de fenêtre va de 2 à 10 €.
  • L’entrebâilleur de fenêtre est un élément antiintrusion pour fenêtre ou porte. Il permet d’entrouvrir la porte pour avoir un aperçu visuel (porte pleine ou en verre opaque par exemple) à l’extérieur tout en bloquant l’ouverture intégrale. Une partie est fixée sur le battant et l’autre sur le châssis, reliées par une tige sécurité.
  • La crémone pour fenêtre, souvent appelée espagnolette, est un système de fermeture avec deux tringles de métal qui coulissent vers le haut et vers le bas et actionnées par un boîtier central. En tournant la poignée du boîtier central, les tringles viennent se ficher dans le cadre de la fenêtre et se bloquer ou se débloquer. Il existe une grande variété de crémones plus ou moins sophistiquées, et certaines à serrures.
  • La poignée et la serrure de fenêtre sont indissociables. Elles peuvent se placer sur la crémone ou latéralement, les mécanismes de la serrure peuvent être très sophistiqués, multipoints, avec plusieurs barillets et niveaux de sécurité. La forme de la poignée peut être en bouton de fenêtre ou standard.
    Pour le prix d’une poignée de porte, comptez minimum 8 € pour une poignée standard en PVC et 20 € pour une poignée aluminium à serrure.
croisillons de fenêtre

Les croisillons de fenêtre, ou "petit bois"

Vous trouverez dans les formats standard comme dans le sur mesure un large choix de fenêtre avec ou sans croisillons.

Une fenêtre à croisillons ou porte à croisillons est une fenêtre habillée de « petit bois », c’est-à-dire des lignes verticales et horizontales qui divisent la fenêtre en petits carrés.

Si aujourd’hui les fenêtres à croisillons ont un but uniquement esthétique, le petit bois avait pourtant auparavant une fonction bien précise : il permettait d’assembler entre elles les carreaux de verre alors beaucoup plus petits, pour composer une grande fenêtre.

Aujourd’hui on n’assemble plus le verre de cette façon pour éviter les déperditions thermiques d’une part, et d’autre part parce que les croisillons compliquent l’entretien et le nettoyage des fenêtres !

Cependant dans les maisons de style ancien ou rustique, les croisillons ne manquent pas de charme et ajoutent beaucoup de caractère à vos menuiseries. Sachez que traditionnellement, les croisillons se posent principalement sur les fenêtres à grande surface de vitrage. Mais le petit bois est également fréquent sur les portes d’entrée vitrées.

Généralement les croisillons mesurent de 8 à 25 mm de large.

On trouve aujourd’hui :

  • des vrais croisillons ou petits bois à l’ancienne : un croisillon fenêtre intégré à la menuiserie
  • des croisillons gravés : double vitrage avec croisillons gravés à l’intérieur du double vitrage
  • des croisillons incorporés entre les plaques de verre de votre vitrage (pour le style et sans les difficultés d’entretien)
  • des croisillons rapportés ou collés directement sur le verre (vous avez le choix d’une fenêtre croisillon intérieur et/ou extérieur)
  • des croisillons superposés, montés au battant de la fenêtre directement en appui sur le cadre, sans contact direct avec la vitre. Ils peuvent se démonter facilement pour l’entretien.


Les croisillons peuvent être en différents matériaux :

  • croisillon fenêtre bois
  • croisillon fenêtre PVC
  • croisillon fenêtre aluminium.


Le prix d’un rouleau de croisillon de fenêtre à coller (croisillon adhésif) va de 15 à 40 € le mètre.

Les accessoires de fenêtre

Outre les composants d’une fenêtre en bois et les composants de fenêtre PVC, il existe toute sorte d’accessoires pour fenêtres qui sont tout à fait indépendantes de la structure de fenêtre PVC. 

  • Volets
  • Stores
  • Moustiquaires
  • Ventilations de fenêtre : ventilations autoreglable et ventilations hygroreglable, ventilations mortaise seule, aérateur de fenêtre…
  • Ventilations acoustiques
  • Champlat de fenêtre pour les finitions…
  • Protection extérieure des portes-fenêtres : grilles pour les fenêtres, garde-corps de fenêtre
grille de défense fenêtre

Grilles de défense / Grilles de protection fenêtres - Menuiserie Barth

Comment installer une grille de défense sur fenêtre en rez-de-chaussée ?

La grille de défense pour fenêtre est particulièrement intéressante pour les logements ou les caves qui ont des fenêtres donnant sur la rue ou en rez-de-chaussée.

Elles constituent une défense anti-intrusion supplémentaire pour les fenêtres particulièrement exposées.

Une grille de défense doit avant tout être robuste, en acier suffisamment solide pour ne pas être tordu ou forcé (on évitera donc l’aluminium).

Elle doit également être esthétique et s’accorder avec le style architectural de la maison. Ce qui n’est pas une difficulté, car les fabricants proposent de très nombreux modèles de grilles de défense, du style Art déco ou Art Nouveau jusqu’au style très contemporain. Plusieurs coloris sont également disponibles pour le laquage.

Elles seront fixées dans le cadre maçonné de la fenêtre et doivent convenir aux dimensions de celui-ci (pas à celles de la fenêtre !)

Voici comment poser une grille de défense :

  1. Mesurez le tableau de la fenêtre (cadre maçonné depuis l’extérieur)
  2. Mesurez les dimensions de la grille de protection et l’espacement entre les barreaux
  3. Reportez les emplacements des éléments verticaux et horizontaux sur le tableau, en vous assurant de l’horizontalité de l’ensemble
  4. Percez au forêt à béton sur une profondeur de 8 cm et un diamètre correspondant à celui des barreaux + 3 cm
  5. Dépoussiérez, puis humidifiez
  6. Scellez à l’aide de mortier de scellement ou de scellement chimique
  7. Assurez-vous de caler la grille pendant le temps de séchage à l’aide de cales en bois, d’étais ou de serre-joint
  8. La grille doit être maintenue en position
  9. Une fois le scellement séché, faites les finitions à l’aide de mortier prise rapide et lissez proprement, en veillant à essuyer les surplus de mortier sur les barreaux

Le vitrage de fenêtre

Le vitrage d’une fenêtre ou porte-fenêtre est aussi déterminant que sa structure. Étant le facteur esthétique primordial et aussi le « maillon faible » de la fenêtre en termes d’isolation et de sécurité, le vitrage que vous choisirez est crucial pour déterminer les performances thermiques et esthétiques de vos fenêtres.

Vous aurez plusieurs choix de :

  • couleurs
  • traitements UV ou solaire
  • effets (vitrage opaque, vitrage gravé, vitrage sans tain…)
  • épaisseur
  • performances thermiques
  • performances phoniques
  • niveau de sécurité : verre securit, verre sécurisé, verre acrylique, verre trempé, verre feuilleté…
  • structure : simple vitrage, double vitrage, triple vitrage, vitrage argon…


Une bonne fenêtre, c’est une bonne menuiserie associée à un bon vitrage. La qualité de l’un ne peut pas se faire au détriment de l’autre.

Le prix d’une fenêtre simple vitrage va de 26 à 70 € le m².
Le prix d’une fenêtre double vitrage va de 50 à 150 € e le m².
Le prix d’une fenêtre triple vitrage va de 2150 à 500 € le m².

Comment est fabriquée une fenêtre ?

Si les fenêtres en bois sur mesure entièrement fabriquées à la main par un menuisier sont devenues réservées au domaine des Monuments Historiques, en réalité pour la majorité des fenêtres, même sur mesure, la fabrication se fait en usine.

Les chaînes de montage fabriquent des fenêtres à hautes performances techniques en assemblant des éléments de fenêtre : châssis, vitrage et systèmes d’ouverture en bois, PVC, aluminium ou mixtes.

  1. Les profilés des fenêtres PVC sont coupés et assemblés pour former le châssis, avec une étanchéité parfaite.
  2. Des pré perçages sont placés pour les évacuations d’eau et les futures fixations.
  3. Les angles sont soudés en tenons et mortaises et les châssis ébavurés.
  4. Les accessoires et ferrages sont placés sur la menuiserie PVC.
  5. Le vitrage est posé sur les ouvrants et calé. Dans le cas de doubles vitrages, du gaz argon et des joints spéciaux sont injectés.

Quels sont les artisans spécialistes des fenêtres ?

L’artisan ou le professionnel à qui faire appel pour la conception et la pose de vos fenêtres doit être à la fois spécialisé en menuiserie, en vitrage et en isolation. Il doit connaître parfaitement les règles d’étanchéité et si possible être qualifié RGE.

  • Les fenêtriers ou les fabricants spécialistes des fenêtres
  • Les artisans vitriers
  • Les menuisiers
  • Les grandes surfaces de bricolage proposent des solutions standardisées et un service de pose
  • Le réseau d’installateurs des grandes marques de fenêtres (Lapeyre, Tryba, KparK…)

Quelles sont les normes de garde-corps de fenêtre ?

Si cela semble plus évident a priori pour une terrasse ou un balcon, les fenêtres ne sont cependant pas exemptes de règles de sécurité anti chute.

La défenestration représente malheureusement une statistique importante des accidents domestiques. Et pas seulement pour les enfants en bas âge et les animaux domestiques : les gens tombent lorsqu’ils nettoient les fenêtres, rependent les rideaux, s’accoudent sur un garde-corps de fenêtre mal fixé. Un basculement est très vite arrivé.

L’article R 134-59 du Code de la construction prévoit des normes antichute dans la construction neuve. Mais dans l’ancien, les fenêtres sont parfois basses, et le risque de défenestration élevé.

La norme NF P01-012, et la norme NF P01-013 donnent les dimensions d’un garde-corps de fenêtre et prévoit des accessoires de sécurité, obligatoires dans certains cas.

Votre garde-corps de fenêtre doit :

  • être placé à une hauteur minimale de 0,80 m depuis le sol. On prévoir cependant pour plus de sécurité une hauteur de 45 cm à partir du sol, avec un matériau plein et infranchissable
  • être remplacé par une barre d’appui si l’allège de la fenêtre est plus haute. Un garde-corps ou une barre de sécurité de fenêtre ne sont par exemple pas nécessaires lorsque l’allège est suffisamment haute (plus d’un mètre de haut)
  • avoir une distance entre chaque montant vertical inférieure ou égale à 11 cm
  • résister aux chocs
  • résister à la charge (entre 60 et 132 kg)
  • être bien fixé
  • empêcher le basculement par-dessus et par dessous
  • passer des tests contrôle qualité.

La plupart des garde-corps ou barres d’appui de fenêtres seront en acier : garde-corps de fenêtre à barreaux verticaux ou garde-corps de fenêtre à barreaux horizontaux

Il est toutefois possible de trouver des garde-corps en verre, mais attention dans ce cas : le verre doit avoir une épaisseur minimale d’environ 8,76 mm, augmentée à 10,76 mm. dans le cas où la surface du panneau est comprise entre 0,9 et 1,1 m2.

Le garde-corps se fixe soit en tableau, dans l’épaisseur du mur, soit en applique contre l’appui de la fenêtre.

Vous avez un projet de fenêtre - porte - véranda ? De menuiserie ? 

Comparez les tarifs de menuisiers gratuitement en ligne.