Anatomie et composition d’une fenêtre : éléments, plan et pièces

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les fenêtres, sans jamais oser le demander !

Lexique et vocabulaire de la fenêtre, les différents types de fenêtres, combien de vantaux choisir, les dimensions standard des fenêtres, les composants de fenêtre en détails… 

Tout ce que vous devez connaître pour parler fenêtre est ici !

Qu’est-ce qu’une fenêtre en architecture, et à quoi ça sert ?

Les fenêtres sont des ouvertures dans le mur, qui sont devenues généralisées en architecture à partir du XIIe siècle. Elles sont l’évolution des anciennes embrasures : on a besoin de laisser entrer l’air et la lumière dans les habitations.

Les fenêtres sont généralement bâties dans le même matériau que la structure des édifices : bois, pierre ou brique. Ce ne sera vraiment qu’avec l’avènement du béton à la moitié du XXe siècle que les fenêtres seront plus libres en tailles, en formes et en matériau. La première fenêtre dont nous retrouvons la trace est l’oculus des demeures des notables romains. Mais on retrouve aussi des fenêtres en gypse ou vessies d’animaux dans d’autres civilisations...

Les premières fenêtres utilisaient du parchemin et de la toile huilée en guise de vitrage. Ce n’est que plus tard que le verre, le cristal et le verre acrylique sont apparus. C’est véritablement l’essor des techniques de verrerie à partir du XVe siècle qui a permis aux fenêtres de se démocratiser et de développer différents styles.

Si les premières ouvertures étaient rondes ou ovales, les fenêtres sont devenues avec le temps résolument rectangulaires. La maîtrise des techniques de menuiserie a permis de donner naissance à des fenêtres avec croisées, devenues aujourd’hui des baies vitrées.

Les ferronneries de fenêtres, charnières, crémones, décorations et ornements d’ouverture et de fermeture de fenêtres ne sont véritablement apparus qu’au XVIIe siècle : on n’ouvrait pas les fenêtres avant cela.

Avec l’âge moderne, les fenêtres n’ont plus eu pour but unique de laisser entrer la lumière : elles servent désormais à voir l’extérieur, que ce soit le jardin ou le paysage.

De nos jours, en plus d’éclairer les logements et de dégager la vue sur l’extérieur, les fenêtres servent à ventiler une maison, à faciliter la circulation (portes-fenêtres et baies vitrées) et doivent avoir des performances d’isolation thermique.

Lorsque les fenêtres deviennent des vitrines, elles permettent également d’être vus : c’est le cas pour les vitrines de magasins ou de showrooms par exemple.

Les différents types d’ouvertures de fenêtre

En matière de fenêtres on trouve différentes formes, différents types d’ouvrants et d’ouvertures et différentes fonctions. Petit tour d’horizon de la fenêtre.

composition d'une fenêtre (1)

Fenêtre à la française

Constituée le plus souvent d’un ou deux battants pour un seul cadre, la fenêtre à la française s’ouvre verticalement et vers l’intérieur. Elle a une poignée ou crémone et peut être oscillo-battante ou non. C’est la fenêtre la plus facile à installer et la plus répandue La partie la plus fragile étant les charnières (qu’on appelle des gonds sur une porte) qui demandent à être graissées régulièrement et bien réglées.

Pratique, c’est le type de fenêtre qui permet la plus grande ouverture et la ventilation la plus efficace.

Le prix d’une fenêtre à la française simple en PVC commence à 50 €, et à partir de 100 € avec système oscillo-battant.

Fenêtre à l’anglaise

La fenêtre à l’anglaise s’ouvre vers l’extérieur, ce qui n’est pas sans un certain nombre d’inconvénients. À commencer par les risques de bris de verre dus au vent.

Elle a aussi 1 ou 2 vantaux. Qu’il faut ouvrir délicatement si la fenêtre donne sur une allée ou une rue par exemple !

Le prix d’une fenêtre à l’anglaise commence à 100 € et peut grimper avec les dimensions et le matériau.

Fenêtre à l’italienne

Les fenêtres à l’italienne sont réservées aux petites ouvertures et plutôt aux régions du sud. Elles s’ouvrent sur l’extérieur par le bas en pivotant sur l’axe horizontal. Ce qui permet à l’air frais d’entrer par le bas et à l’air vicié de circuler vers l’extérieur en passant par le haut.

On les installe généralement dans les cuisines. Leur principal inconvénient est qu’elles ne permettent pas une ouverture « en grand » et que leur amplitude est limitée. De même, impossible de poser quoique ce soit sur la tablette de fenêtre dehors…

Le prix d’une fenêtre à l’italienne pour cuisine commence à 100 €.

Fenêtre à soufflet

La fenêtre soufflet s’ouvre partiellement par basculement de son vantail vers l’intérieur sur un axe horizontal. Donc uniquement par le haut. Pour cette raison, on l’ouvre avec un système de crochet ou de câble. Ce sont des fenêtres un peu vieillottes, que l’on retrouve beaucoup dans les caves, toilettes et cagibis. Ce type de fenêtre limite le risque d’intrusion.

Le prix d’une fenêtre à soufflet commence à 100 €. Cependant ces fenêtres sont difficiles à trouver dans les magasins non spécialisés.

Fenêtre accordéon

La fenêtre accordéon est une fenêtre pliante dont les ouvrants qui se superposent en position ouverte sont reliés par des charnières. Ce type de fenêtre convient surtout aux baies vitrées. Si L’ouverture se module facilement, elle est moins pratique que la baie vitrée coulissante et peut prendre de la place sur le côté de repli. Le système d’accordéon est par ailleurs assez fragile.

Le prix d’une fenêtre accordéon commence à partir de 400 €.

Fenêtre basculante 

Pour la fenêtre basculante, nous vous invitons à aller voir la rubrique sur la fenêtre à l’italienne

Fenêtre coulissante

La fenêtre coulissante se décline en fenêtre, porte-fenêtre ou baie vitrée. Elle peut comprendre de 2 à 7 vantaux. Elle s’ouvre en glissant sur des rails (des roulettes sont placées sous les vantaux), soit vers la droite soit vers la gauche. C’est une fenêtre panoramique, même si en mode ouvert les panneaux se superposent les uns sur les autres. Les fenêtres coulissantes conviennent tout particulièrement aux vitrages de grandes dimensions en raison du confort d’utilisation du système à rails.

Le prix d’une fenêtre coulissante peut varier énormément selon le nombre de vantaux. Comptez 300 € environ pour une fenêtre coulissante de cuisine et jusqu’à 10 000 € pour une baie coulissante.

Fenêtre fixe (fenêtre de toit fixe)

La fenêtre fixe est souvent utilisée en fenêtre de toit, car elle permet une excellente isolation thermique à condition de ne pas avoir besoin d’ouverture pour la ventilation. Sa fonction principale est celle d’une lucarne qui laisse entrer la lumière. On retrouve aussi la fenêtre fixe sur les buildings tout en verre, avec des fenêtres qui ne peuvent pas être ouvertes, ou en puits de lumière sur un toit-terrasse par exemple.

Le prix de la fenêtre fixe commence à 100 €.

Fenêtre à guillotine

La fenêtre à guillotine est typique des pays anglo-saxons. Elle s’ouvre en coulissant verticalement : la moitié basse de la fenêtre remonte vers le haut, tandis que la moitié haute reste en place. Ou inversement. Ce type de fenêtre est peu efficace pour la ventilation, mais permet d’ouvrir et fermer la fenêtre sans avoir à déplacer les objets qui sont posés à l’intérieur sur le rebord de fenêtre.

Le prix d’une fenêtre guillotine commence à 300 € (en raison de sa rareté en France).

Fenêtre oscillo battante

La fenêtre à oscillo battant est en fait une fenêtre à la française équipée d’une ouverture oscillo battante : elle combine le fonctionnement d’une fenêtre classique à celui d’un modèle à soufflet, avec un bras d’articulation. On peut donc l’ouvrir classiquement, et latéralement, ou partiellement, en ouvrant seulement le dormant haut, c’est-à-dire la partie haute de la fenêtre, sur environ 10-15 cm. Ce système d’ouverture est particulièrement apprécié pour aérer la pièce sans ouvrir la fenêtre en grand, ou pour limiter le risque d’intrusion (mécanisme multipoints d’ancrage).

Le prix d’une fenêtre à oscillo battant est extrêmement variable selon les dimensions, le matériau et le vitrage.

Les formes de fenêtres

Même si c’est incontestablement la fenêtre rectangulaire qui règne sur notre architecture moderne depuis quelques siècles, d’autres formes de fenêtres existent.

Fenêtre carrée

S’adapte à toutes les architectures, dans n’importe quelle pièce de la maison.
Compatible avec tous les systèmes d’ouverture.
Dans les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées…
Tous matériaux.

Fenêtre cintrée

Seul le sommet est arrondi : atout charme d’une maison rustique ou ancienne.
Cachet unique.
Généralement en bois.
Non compatible avec certains systèmes d’ouverture.
Il faudra des accessoires sur mesure (rideaux, volets…)
Généralement sur mesure et un peu plus chère que les fenêtres classiques carrées et rectangulaires.

Fenêtre ovale

Aussi appelée fenêtre œil-de-bœuf, elle se retrouve surtout dans les maisons de maître au dernier étage.
Peut être fixe, battante ou basculante.
Généralement en bois ou aluminium.

Le prix d’une fenêtre ovale commence à 300 € dans des dimensions standard.

Fenêtre ronde

Charmante et rustique, elle évoque le hublot de bateau ou la maison de fées.
S’adapte à l’ancien comme au contemporain.
Esthétique et originale
Pose par un professionnel uniquement (il faudra parfois adapter les éléments en zinc dans un style haussmannien).
Ouverture préférablement battante.
Au-delà d’une certaine dimension, elle sera très difficile à trouver… et très chère.

Le prix d’une fenêtre ronde commencera à 450 €.

Fenêtre trapèze

On la retrouve presque exclusivement sous les toits ou au-dessus des baies vitrées, pour s’adapter à la forme de la toiture.
Très originale.
Les accessoires (volets, stores…) devront être faits sur mesure.
La fenêtre trapèze est souvent fixe ou à soufflet.
Fabrication toujours sur mesure : prix de la fenêtre trapèze sur devis.

Fenêtre triangulaire

Presque toujours utilisée en étage sous toiture au niveau du pignon de la maison.
Existe en dimensions standard.
Fragile.
Ouverture principalement à bascule ou fixe.

Le prix d’une petite fenêtre triangle PVC commence à 250 €.

Fenêtre d’angle

Essentiellement dans les constructions contemporaines.
En matériau mixte aluminium et PVC.
Particulièrement fragile.
2 vantaux minimum. 
Fixe ou fenêtre à galandage.
Sur mesure uniquement

Le prix d’une fenêtre d’angle commence à 500 €.

Porte-fenêtre et baie vitrée

La RT 2012 et RT 2020 préconisent l’installation d’au moins 1/6 ème de surfaces vitrées pour les maisons neuves. Mais étendre sa surface vitrée avec une baie vitrée ou véranda permettra d’éclairer plus de surface à la lumière naturelle, de donner un cachet supplémentaire à votre maison et de faciliter la circulation intérieur/extérieur.

La distinction entre une baie vitrée et une porte-fenêtre est une question de dimensions, de système d’ouverture et de fonctionnalités. La baie vitrée est souvent une fenêtre coulissante latéralement, dont l’un des vantaux ou panneaux est aussi une porte-fenêtre.

La baie vitrée possède les mêmes propriétés qu’une fenêtre classique (PVC, bois, aluminium, double vitrage, triple vitrage etc.) Mais elle donne généralement directement dans le jardin ou sur la terrasse. Il faut donc pouvoir la traverser de plain-pied.

L’ouverture de baie vitrée fonctionne par glissement des vantaux les uns sur les autres (fenêtres coulissantes) ou à galandage (lorsque les vantaux, » insèrent dans l’épaisseur du mur, au moment de leur ouverture). La deuxième option permettant de dégager un espace optimal sur une terrasse par exemple.

Mais il existe encore d’autres types de fenêtres, plus ou moins populaires :

  • Lucarne

Alternative à la fenêtre de toit, la lucarne ou chien assis est une ouverture de toit placée en saillie sur la pente d’une toiture pour faire entrer la lumière dans les combles et offrir une vue verticale aux pièces sous toiture. La lucarne est généralement plus complexe à installer que la fenêtre de toit type Velux.

Il existe des lucarnes guitare, à pignon, lucarnes rampantes, lucarnes rentrantes ou lucarnes retroussées…

Le prix d’une lucane de toit se situe entre 2000 et 8000 € avec la pose.

  • Vasistas

Petite fenêtre oscillo-battante placée au-dessus d’une porte ou d’une plus grande fenêtre. Plus large que haute, sa fonction est principalement la ventilation et l’éclairage (par exemple au-dessus d’une porte pleine en bois, dans un grenier, dans une cave semi-enterrée, dans les toilettes…).

  • Tabatière 

Fenêtre percée sur un toit dont le châssis, en bois ou métal, s’ouvre comme le couvercle d’une tabatière. Elle suit l’angle du toit. Sa fonction est de laisser entrer la lumière dans un comble non aménagé.

Le prix d’un châssis de fenêtre de toit à tabatière va de 150 à 1500 €.

  • Soupirail

Fenêtre de sous-sol ou fenêtre de cave, servant à aérer et éclairer un sous-sol enterré ou semi-enterré. Cette fenêtre est généralement en oblique de la chaussée et recouverte d’une grille en fer ouvragé.

  • Guichet

Le guichet est une fenêtre de comptoir, coulissante ou à ouverture verticale. On le retrouve dans les lieux commerciaux ou de service, pour séparer le caissier, vendeur ou interlocuteur du client, parfois avec un hygiaphone et souvent avec un système antieffraction. C’est une petite fenêtre par laquelle on peut parler à quelqu’un ou lui faire passer quelque chose, sans toutefois pouvoir passer. On trouve par exemple des guichets de façade dans les pharmacies de garde, postes d'accueil ou postes de garde, ou dans les banques.

  • Hublot

Fenêtre de petite taille, généralement circulaire, percée dans la coque d’un bateau pour laisser entrer l’air et la lumière et protéger du mauvais temps. Bien que typique de l’architecture navale, le hublot est plébiscité dans l’architecture de maisons également, pour donner un caractère original ou industriel aux maisons. Il n’est pas rare de trouver des fenêtres hublot à l’entrée des maisons ou dans les salles de bain par exemple. On trouve également des hublots de cloison qui sont des petites fenêtres intérieures qui apportent une touche de style à la déco.

  • Oeil-de-bœuf

Lucarne ovale ou circulaire placée dans la partie supérieure d’une façade, sous l’avancée de toit. Elle laisse entrer la lumière du jour dans les pièces sans fenêtre.

  • Meurtrière

Ouverture très étroite, la plupart du temps verticale, qui permet d’apporter plus de luminosité à l’intérieur d’une habitation et donner une touche moderne à la décoration. Elle permet de voir sans être vu, bien que la visibilité soit réduite et peut être ouverte pour faciliter la ventilation de la maison.

Le prix d’une fenêtre meurtrière peut aller de 200 à 1 000 €.

Les dimensions standard des fenêtres

Il existe des fenêtres de dimensions standard et des fenêtres bois sur mesure ou fenêtre PVC sur mesure, utilisables en construction neuve comme en rénovation.

Même chose pour les portes-fenêtres et les baies vitrées ou fenêtres de vérandas.

Les dimensions des portes sont définies par la norme NF P 01 005 et dépendent du nombre de vantaux (1 ou 2), de l’emplacement de la porte (intérieure ou d’entrée) et de l’accessibilité par une personne à mobilité réduite. Les dimensions standard d'une porte intérieure, de 204 cm de hauteur pour une largeur comprise entre 63 et 93 cm, voire 146 cm pour un modèle à 2 vantaux. Et les dimensions standard pour une porte-fenêtre d’entrée de 215 cm de hauteur et de 90 cm de largeur

Les dimensions standard des fenêtres vont dépendre du type d’ouverture et du nombre de vantaux :

Type de fenêtre

Dimensions standard (h x l)

Fenêtre 1 vantail

30 x 30 cm
40 x 40 cm
40 x 60 cm
45 x 40 cm
45 x 60 cm
45 x 80 cm
60 x 40 cm
60 x 50 cm
60 x 60 cm
60 x 80 cm

65 x 40 cm
75 x 40 cm
75 x 50 cm
75 x 60 cm
75 x 80 cm

80 x 40 cm
80 x 60 cm
80 x 80 cm
95 x 40 cm
95 x 50 cm
95 x 60 cm
95 x 80 cm

100 x 100 cm
105 x 60 cm
105 x 80 cm
115 x 60 cm
115 x 80 cm

120 x 120 cm
125 x 60 cm
125 x 80 cm
135 x 80 cm
140 x 140 cm
145 x 80 cm

Fenêtre 2 vantaux

45 x 90 cm
45 x 100 cm
45 x 120 cm
60 x 90 cm
60 x 100 cm
60 x 110 cm
60 x 120 cm
60 x 140 cm
75 x 90 cm
75 x 100 cm
75 x 110 cm
75 x 120 cm
90 x 90 cm
90 x 140 cm
95 x 80 cm
95 x 90 cm
95 x 100 cm
95 x 120 cm
95 x 140 cm
95 x 150 cm

100 x 60 cm
100 x 70 cm
100 x 75 cm
100 x 80 cm
100 x 150 cm
100 x 160 cm
105 x 90 cm
105 x 100 cm
105 x 110 cm
105 x 120 cm
105 x 140 cm
105 x 150 cm

115 x 80 cm
115 x 90 cm
115 x 100 cm
115 x 110 cm
115 x 120 cm
115 x 140 cm

120 x 50 cm
120 x 60 cm
120 x 90 cm
120 x 100 cm
120 x 120 cm
120 x 140 cm
120 x 160 cm
125 x 80 cm
125 x 90 cm
125 x 100 cm
125 x 120 cm
135 x 80 cm
135 x 90 cm
135 x 100 cm
135 x 120 cm
125 x 140 cm
125 x 150 cm

140 x 140 cm
145 x 90 cm
145 x 100 cm
145 x 110 cm
145 x 120 cm
145 x 150 cm
150 x 150 cm
155 x 80 cm
155 x 90 cm

155 x 100 cm
155 x 120 cm
155 x 140 cm
155 x 150 cm
165 x 80 cm
165 x 90 cm
165 x 100 cm
165 x 110 cm
165 x 120 cm
165 x 140 cm
165 x 150 cm
175 x 90 cm
175 x 100 cm

Porte-fenêtre 1 vantail

205 x 90 cm
215 x 60 cm
215 x 80 cm
205 x 80 cm
215 x 90 cm

Porte-fenêtre 2 vantaux

205 x 100 cm
205 x 120 cm
205 x 140 cm
215 x 100 cm
215 x 110 cm
215 x 120 cm
215 x 140 cm
215 x 150 cm
225 x 120 cm
225 x 140 cm

Baie vitrée 2 vantaux

200 x 240 cm
215 x 90 cm
215 x 120 cm
215 x 180 cm
215 x 210 cm
215 x 240 cm
215 x 300 cm

Composition d’une fenêtre

plan de fenêtre

Plan de fenêtre

Les parties d’une fenêtre sont principalement divisées en 5 grandes catégories :

  • L'embrasure de fenêtre, qui désigne le trou dans le mur renforcé pour soutenir une fenêtre 
  • Le cadre de fenêtre ou châssis de fenêtre
  • Le ou les ouvrants, vantaux ou battants : 1, 2 vantaux ou plus
  • Les ferrures de fenêtres
  • Le vitrage : simple, double ou triple vitrage…

Voyons en détails de qui constitue chaque composant d’une fenêtre.

L'embrasure de fenêtre

C’est-à-dire l’embrasure de la fenêtre dans la façade et le linteau de fenêtre ainsi que toutes les parties maçonnées, en pierre, en béton, en brique ou en acier.  Le « trou » dans le mur ou la façade dans lequel la fenêtre va être installée.Ce cadre de fenêtre maçonné comprend :

  • Rebord de fenêtre ou appui de fenêtre : on l’appelle aussi parfois bavette. L’appui de fenêtre est une pièce maçonnée préfabriquée en béton ou parfois en pierre. C’est un rebord avec ou sans oreilles et nez, qui lui confèrent des formes différentes. Cette pièce sert à protéger le mur des infiltrations d’eau. Exactement comme un rejet d’eau au bas d’une porte, il dévie l’écoulement de l’eau à distance de la menuiserie et du mur.
    Le prix d’un appui de fenêtre en béton va de 30 à 50 €.
  • Rejingot : il se trouve dans la partie supérieure de l’appui de fenêtre et fait la liaison entre la menuiserie et l’appui de fenêtre. Son rôle est de supporter la traverse basse du dormant de fenêtre. Un rôle principal dans l’étanchéité. Le rejingot est généralement coulé ou maçonné sur place, ou préfabriqué.
  • Jet d’eau ou rejet d'eau : pièce de menuiserie ajoutée sur la traverse basse pour rejeter l’eau de ruissellement vers l’extérieur.
  • Bas de fenêtre ou allège : la hauteur entre le bas de la fenêtre et le sol est appelée hauteur d’allège. La hauteur de l’allège est réglementée avec une hauteur sous fenêtre minimum à respecter et des précautions antichute qui exigent la présence d’un garde-corps dans certains cas. L’allège est donc la partie du mur entre le dormant bas et le sol.
  • Feuillure  de fenêtre : rainure dans l’ouvrant (épaisseur du mur) qui permettra de recevoir le cadre ou châssis.
  • Linteau : pièce maçonnée ou en acier située au-dessus du dormant vertical et qui soutient le mur au-dessus de la fenêtre.


Le châssis de fenêtre

Toutes les fenêtres, y compris la fenêtre coulissante, ont un châssis qui leur sert de structure. C’est le châssis qui est fixé directement à la maçonnerie et auquel seront reliées les ferrures et les systèmes d’ouverture, que ce soient les rails, les crémones… Le châssis « tient » le bloc tout entier de la fenêtre.

Le châssis est généralement composé de 2 montants (verticaux) et de 2 dormants (horizontaux) qui viennent se placer sous le linteau de l’embrasure.

  • Dormant : du dormant de fenêtre va dépendre le type de pose : en feuillure, en tunnel ou en applique. Le dormant joue un rôle très important dans l’isolation de la maison est doit ne laisser place à aucun pont thermique. Le dormant fait partie de la menuiserie de fenêtre, mais lorsqu’on remplace une ancienne fenêtre en rénovation, il n’est pas toujours obligatoire de déposer le dormant.
  • Montant  de fenêtre : le profilé vertical du cadre, droit et gauche.
  • Traverse : le profilé horizontal du cadre, en haut et en bas.
  • Battant : aussi appelé ouvrant ou vantail, c’est la partie mobile de la fenêtre qu’on ouvre et qu’on ferme.
  • Bloc baie, bloc porte ou bloc fenêtre : ensemble constitué d’une menuiserie avec son coffre de volet roulant. Il peut être en PVC ou en alu.
  • Le châssis fixe de fenêtre permet d’avoir une fenêtre et de profiter de sa lumière sans avoir pour autant d’ouverture. Et moins de risques d’effraction. Typiquement les fenêtres à châssis fixe sont des fenêtres de toit monoblocs. PVC, bois, aluminium, les châssis fixes existent dans tous les matériaux, bien que généralement limités en dimensions. Les châssis fixent équipent les lucarnes de toit, les puits de lumière…
  • Les châssis spéciaux désignent les structures comme la fenêtre œil de bœuf, l’outeau, la fenêtre triangulaire… Souvent des petites fenêtres sous toiture.
  • On peut recouvrir un vieux châssis de fenêtre d’un profilé de recouvrement ou de cornière d’habillage en PVC pour renforcer l’isolation et protéger la menuiserie. On le fait également lorsqu’on pose une isolation extérieure sur la façade.